/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: hausse importante du nombre d'infections à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – En deux jours, le nombre de personnes déclarées positives à la COVID-19 a plus que doublé à Sherbrooke.

Après les 10 cas de mardi, 13 autres se sont ajoutés mercredi.

Ce sont donc 48 personnes depuis la fin de semaine, à Sherbrooke uniquement, qui ont contracté le virus.

De lundi à mercredi, inclusivement, on a dénombré 29 nouveaux cas à Sherbrooke, comparativement à sept pour toutes les autres municipalités de l'Estrie, soit quatre fois plus.

Dans le quartier Ascot de l'arrondissement du Mont-Bellevue, six autres personnes ont été déclarées positives. Depuis le 14 août, le nombre de personnes infectées est de 34.

L'enquête épidémiologique démontrerait que la contamination, dans ce secteur de la ville, provient de plusieurs sources d'exposition, possiblement reliées à des rassemblements privés ou dans des parcs publics où la distanciation physique et les moyens de protection n'ont pas été appliqués.

C'est pourquoi le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie-CHUS tenait, jeudi, une clinique de dépistage mobile pour les citoyens du quartier à l'église du Précieux-Sang.

Cette initiative a pour but de tenter de stopper la propagation du virus.

La clinique était accessible au public de 16h à 19h jeudi et de 13h à 17h vendredi.

Éclosion dans un CHSLD de Lambton 

Cinq résidents du CHSLD de Lambton, en Estrie, ont contracté la maladie à coronavirus.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS a précisé, samedi, que ces cinq cas s’ajoutent aux deux contaminations déclarées chez des membres du personnel. Ces deux employés avaient été placés en isolement après avoir obtenu leur diagnostic.

Les cinq résidents doivent être transférés vers la zone chaude du centre de confinement de Sherbrooke, ont indiqué les autorités, en parlant d’un «choix optimal», à la fois pour les personnes concernées, mais aussi pour la population de la région du Granit, où se trouve la municipalité de Lambton. Le CIUSSS dit, dans un communiqué, ne pas vouloir «fragiliser davantage la situation déjà précaire en ce qui a trait aux ressources disponibles dans ce secteur».

«Nous comprenons que ce transfert est difficile à accepter et crée de l’anxiété chez les familles de ces cinq résidents, mais nous leur assurons que c’est la décision la plus sécuritaire pour leurs proches», a dit Sylvie Quenneville, directrice adjointe à la Direction du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées.

Soulignons que les autorités s’affairaient, samedi, à retrouver les gens qui ont été en contact avec les cinq résidents infectés par la COVID-19 au CHSLD de Lambton.

«Les enquêtes de la Santé publique sont en cours pour remonter la chaîne de contacts étroits pour chacun des cinq nouveaux cas positifs afin d'isoler les personnes à risque modéré ou élevé. Les contacts qui ne sont pas jugés à risque modéré ou élevé sont tout de même invités à surveiller leur état de santé et à aller se faire dépister», a indiqué le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.