/weekend
Navigation

Aventure symphonique signée Metallica

Metallica
Photo courtoisie, Anton Corbjin Le chef Edwin Outwater, Robert Trujillo, Lars Ulrich, James Hetfield, Kirk Hammett et Michael Tilson Thomas, le directeur musical de l’Orchestre de San Francisco.

Coup d'oeil sur cet article

Le chef Edwin Outwater a vécu une expérience unique l’automne dernier lorsqu’il s’est retrouvé sur scène avec Metallica et les musiciens de l’Orchestre symphonique de San Francisco. Deux concerts qui ont été présentés pour souligner le 20e anniversaire de l’album en spectacle S&M enregistré avec le même ensemble musical en 1999.

« C’était une expérience absolument incroyable. C’était comme un rêve et c’est un moment marquant dans ma carrière », a lancé le chef américain, lors d’un entretien téléphonique.

Cette nouvelle aventure symphonique intitulée S&M 2, filmée et enregistrée au nouveau domicile des Warriors de Golden State à San Francisco, est disponible depuis vendredi dans les formats numérique, vinyle, CD, DVD et Blu-ray.

Deux concerts où Metallica a revisité des pièces de S&M et des nouvelles avec The Day That Never Comes, Confusion, Moth Into Flame, Halo on Fire, All Within My Hands et The Unforgiven.

Directeur du Conservatoire de musique de San Francisco, Edwin Outwater est associé, depuis longtemps, à l’orchestre symphonique de la ville. 

« Il y a un sentiment de confiance mutuelle avec les musiciens et on fait souvent appel à mes services lorsque les projets sont audacieux et un peu inhabituels », a-t-il indiqué.

Le chef qui a déjà été directeur musical de l’Orchestre symphonique Kitchener-Waterloo, au Canada, connaît Metallica. Il a déjà écouté plus d’une fois des albums de la première à la dernière plage.

« Je me souviens de road trips, lorsque je vivais en Californie, avec la musique de Master of Puppets, ...And Justice For All et du Black Album. Je suis familier avec ce langage », a-t-il fait savoir, citant les noms des groupes Anthrax et Slayer, et confirmant qu’il était totalement partant pour cette aventure.

Respect

Le maestro confirme que la réalisation de ce projet représente six mois de travail. Les arrangements symphoniques de Bruce Coughlin ont tous été approuvés par Kirk Hammett, James Hetfield, Rob Trujillo et Lars Ulrich. 

Le succès de ce genre d’opération, a-t-il précisé, repose sur la présence d’espaces dans la musique où l’orchestre symphonique peut se faire entendre.

« Si c’est trop dense et trop puissant, ça ne fonctionne pas. Metallica a des pièces très rapides et puissantes, où c’est plus difficile, mais il y a des chansons comme One et The Outlaw Torn qui permettent de faire des choses intéressantes », a-t-il fait remarquer.

Edwin Outwater mentionne que les musiciens de Metallica travaillent beaucoup plus à l’oreille. Ils ne savent pas lire la musique comme peuvent le faire des musiciens qui ont une formation.

« Je suis très à l’aise avec ça. Ils pratiquent à la guitare autant qu’un violoniste peut le faire. Ils ont tout mon respect et ce respect est mutuel », a-t-il fait savoir.

Edwin Outwater indique qu’il y avait une volonté de faire quelque chose de différent pour S&M 2. Ce que l’on retrouve dans la pièce classique The Iron Foundry, écrite par le compositeur russe Alexandre Mossolov.

« C’était un souhait des gars de Metallica d’accompagner l’orchestre dans l’interprétation d’une œuvre classique. Nous les avons amenés, avec cette pièce, dans notre monde », a-t-il raconté.

Est-ce qu’Edwin Outwater aimerait effectuer une tournée de ce genre avec Metallica ? 

« Il y a des idées qui ont été lancées pour peut-être quelques concerts. Ça se discute, et avec Metallica, on ne sait jamais », a laissé tomber le chef d’orchestre de 49 ans.