/opinion/columnists
Navigation

La famille Bordeleau

Coup d'oeil sur cet article

Il est très rare que trois générations d’une même famille réussissent à percer la LNH.

Les Bordeleau sont sur le point de réussir l’exploit. Thomas, le fils de Sébastien qui a joué à Montréal deux saisons, vient de partir pour Michigan State et il sera choisi assurément dans les deux premières rondes, lors du repêchage d’octobre.  

Un formidable joueur de centre, brillant et efficace dans les deux sens de la patinoire, qui baigne dans le hockey depuis sa naissance.  

Il a grandi en Suisse et il a aussi joué au Collège Esther-Blondin alors que son instructeur n’était nul autre que Paulin Bordeleau, son grand-père, qui a porté les couleurs des Canucks de Vancouver et des Nordiques de l’AMH avant de connaître une formidable carrière en Europe.  

Les Bordeleau, originaires de l’Abitibi, sont des machines de hockey. Christian et Jean-Pierre, les deux frères de Paulin, ont aussi joué dans la Ligue nationale.

Thomas a 18 ans et il étudiera en administration. Il aimerait bien être sélectionné par le Canadien, mais il n’en fait pas une fixation. Il sait très bien qu’à son niveau le hockey est encore un jeu, mais aussi une business.  

Le troisième Bordeleau s’en vient.

PAULIN EN VEUT ENCORE

Maintenant âgé de 67 ans, lui, grand-papa Paulin Bordeleau est toujours en grande forme.  

Il a œuvré dans pratiquement tous les niveaux du hockey. Coach dans la Ligue américaine, assistant de Jacques Demers à Tampa, dans la LHJMQ, au niveau collégial et même en Italie.  

Il est un enseignant hors pair et il ne se lasse pas. Avis aux intéressés, Paulin aimerait faire du dépistage. Il connaît le tabac. 

De l’enclave  

  • Si un jour vous décidez d’aller voir jouer le Titan d’Acadie-Bathurst dans la LHJMQ, sachez que, depuis quatre ans, l’adresse de l’aréna est 14, avenue Sean Couturier.  
  • John Lachapelle, un des dirigeants du club de golf Le Sorcier, en Outaouais, se pète les bretelles. Ses nouveaux karts luxueux ont maintenant des prises USB. Excusez pardon !  
  • Est-ce que je vous apprends quelque chose si je vous dis que l’excellente actrice Sonia Vigneault a un grand frère qui s’appelle Alain et qu’il dirige les Flyers de Philadelphie ?  
  • Il n’avait que 68 ans lorsque le cancer l’a emporté. Déjà six ans que Carol Vadnais est décédé. Juste à en parler le grand Serge Savard vient les yeux pleins d’eau. Depuis leur adolescence, ils étaient comme deux frères.  
  • Il y a 12 000 kilomètres de voies cyclables au Québec. À elle seule, la Route Verte couvre 5000 kilomètres et elle a été nommée la meilleure voie cyclable au monde en 2008 par National Geographic Society. Incroyable le nombre de vélos accrochés aux voitures pendant les vacances.  
  • Depuis 1917 dans la NHL 47 paires de frères ont joué ensemble dans la même équipe.  
  • Les Geoffrion-Morenz, en quatre générations, ont tous joué pour le Canadien : Blake a porté les couleurs de l’équipe 13 matches, il y a une dizaine d’années. Il est le fils de Danny, qui est le fils de Bernard, dont le beau-père était Howie Morenz.  
  • C’est la rentrée scolaire, mais aussi la reprise graduelle des activités de hockey mineur. Je trouve épouvantable que des compagnies vendent des patins pour les jeunes à 1000 $. C’est de l’abus.  
  • Allez sur Facebook et devenez ami avec le président des Alouettes, Mario Cecchini. Ainsi vous profiterez de 40 % de rabais à la boutique des Alouettes. Le code de la promotion est « als_mario ». Ne le dites à personne.     

Le temps file...     

  • Il y a 50 ans... à Drummondville, un grand gars de 20 ans se préparait nerveusement à quitter pour Détroit. Yvon Lambert partait pour son premier camp d’entraînement professionnel avec Gordie Howe et les Red Wings.  
  • En même temps... les équipes de Vancouver et Buffalo faisaient leur entrée dans la LNH. Tous les yeux étaient tournés vers les Sabres et leur sensationnelle recrue, Gilbert Perreault.  
  • Il y a 25 ans à Denver... le transfert des Nordiques et la naissance de l’Avalanche du Colorado, alors que chacune des équipes de Boston, Chicago, St-Louis et Vancouver s’installait dans un édifice flambant neuf. Il est aussi décidé que dans toutes les villes de la LNH, on utilisera dorénavant deux Zamboni entre les périodes.  
  • Il y a 10 ans... Jacques Martin dirigeait le CH et on se demandait si Claude Julien n’allait pas être congédié par les Bruins. Dix mois plus tard, il gagnera la Coupe Stanley.  
  • Il y a un an... notre Russel Martin de La Prairie réalisait tout un exploit en occupant le poste de lanceur en 9e manche avec les Dodgers de Los Angeles dans une victoire de 9-0 sur San Diego. Il a effectué 16 tirs, dont 10 prises.  
  • Il y a un mois... après une défaite contre Toronto, les joueurs du Canadien étaient encore décontenancés d’avoir joué devant des gradins vides.