/news/currentevents
Navigation

Un prof de l'Université Laval accusé de possession de pornographie juvénile

Coup d'oeil sur cet article

Un professeur au département de génie mécanique de l’Université Laval qui a comparu la semaine dernière en lien avec des accusations de pornographie juvénile doit revenir ce mardi au palais de justice de Québec pour subir son enquête sur remise en liberté. 

François Mathieu-Potvin fait face à des accusations de possession de pornographie juvénile et d’avoir rendu accessible de la pornographie juvénile.

L’homme de 36 ans qui est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec fait également face à deux chefs d’accusation d’avoir obtenu des services sexuels contre rétribution.

Réaction de l’Université Laval

Dans le cadre d’un point de presse concernant une annonce sur les projets régionaux prioritaires pour la relance économique, la rectrice, Sophie D’Amours, a dit recevoir « très difficilement » cette nouvelle qu’elle a qualifiée de « très sensible ». 

« C’est une situation qui occupe toute notre attention. C’est très sensible. Les gens sont à pied d’œuvre pour gérer cette situation-là », a-t-elle mentionné avant d’ajouter qu’elle avait accueilli l’information « comme une maman, comme une personne engagée dans la société : très difficilement ».

Mme d’Amours a également fait savoir que toutes les mesures qui devaient être prises allaient l’être concernant ce dossier. 

François Mathieu-Potvin ne possède aucun antécédent judiciaire. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.