/news/green
Navigation

Enfouissement: Drummondville «consternée» par une décision du ministre de l'Environnement

Coup d'oeil sur cet article

Les élus de Drummondville sont indignés après avoir appris directement du ministre de l'Environnement son intention de recommander au gouvernement l'agrandissement du site d'enfouissement et ainsi permettre à Waste Management de poursuivre ses opérations pour encore dix ans.

L'entreprise américaine devrait normalement avoir atteint sa capacité d'enfouissement d'ici un an, et cette prise de position de Québec choque la Ville.

Poursuivie par Waste Management, Drummondville doit se défendre devant les tribunaux dans quelques semaines. L’entreprise tente d'obliger les élus à changer leur règlement de zonage afin de permettre ce projet dans lequel elle a investi près d'une centaine de millions de dollars.

Les citoyens se sont prononcés contre le projet, lors d'un référendum en 2013.

La MRC Drummond a cessé depuis d'acheminer ses déchets à ce site situé en bordure de la rivière Saint-François pour les acheminer vers celui de Gesterra en zone rurale dans le secteur de Victoriaville.

Agrandir un dépotoir en milieu urbain pour permettre de recevoir les ordures de l'extérieur, dont celles de la grande région métropolitaine, va à l'encontre de toutes les logiques environnementales, disent les opposants.

La gestion des matières résiduelles est un enjeu d'envergure nationale. La municipalité et la MRC ont l'impression de faire injustement les frais d'une transition que d'autres régions arrivent difficilement à accomplir.

L'entreprise Waste Management ne souhaite pas commenter le dossier davantage, le ministre n'ayant pas annoncé publiquement sa position.

Entre-temps, la Ville de Drummondville interpelle les élus provinciaux de la région afin qu'ils tentent de convaincre le gouvernement de revoir sa décision.