/news/education
Navigation

La CNESST va débarquer dans les écoles

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir visité des chantiers de construction, des restaurants et le commerce du détail, les inspecteurs de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) s'apprêtent maintenant à débarquer dans les écoles.

Le premier ministre François Legault déplorait lundi un «relâchement général». Une inquiétude partagée par son ministre du Travail.

«C'est important de repasser le message de l'importance des normes sanitaires», martèle Jean Boulet. 

Une des préoccupations, ce sont les foyers d'éclosion qui pourraient se déclarer et se propager à partir des écoles.

Le ministre du Travail veut s'assurer que les consignes soient bien comprises.

«On va, avec la CNESST et la Santé publique, faire une tournée des établissements scolaires de niveaux primaire et secondaire», ajoute le ministre.

Les 1000 agents de prévention et les 300 inspecteurs de la CNESST seront mis à contribution.

«On est là pour faire de la pédagogie, de la prévention et aider les personnes à bien appliquer les normes sanitaires, et que la rentrée se fasse de façon extrêmement sécuritaire», précise-t-il.

Depuis le début de la pandémie, selon les données de la CNESST, il y a eu 9792 interventions relativement à la COVID à la suite de 2636 plaintes.

La plupart des interventions des inspecteurs de la CNESST sont survenues sur les chantiers de construction, ce qui représente 33% des visites, suivis de la restauration, à 25%, et du commerce de détail, à 18%.

Le ministre souligne que les trousses préparées pas la CNESST ont été téléchargées plus d'un million de fois, en plus des 26 guides préparés pour des secteurs d'activités. 

Près de 3000 employeurs ont aussi adopté une charte pour lutter contre le coronavirus en milieu de travail.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com