/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: après la danse, les karaokés pourraient être interdits

Une cinquantaine de cas de COVID-19 liés au bar Le Kirouac

Coup d'oeil sur cet article

La Santé publique songe à interdire les karaokés dans les établissements servant de l’alcool à la suite de l’éclosion au bar Le Kirouac, à Québec, qui a mené à l’infection d’une cinquantaine de personnes, dont trois dans des écoles.

• À lire aussi: Bar La Gamelle à Québec: au moins trois clients contaminés par la COVID-19 y sont allés malgré les avertissements

Hier, la Santé publique a fait le point, à Québec, en annonçant qu’au moins 40 clients et employés avaient contracté la COVID-19 depuis la fameuse soirée karaoké du 23 août dernier, qui a poussé la Capitale-Nationale parmi les régions les plus chaudes de la province.

  • Écoutez l'entrevue du PDG de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec avec Benoit Dutrizac à QUB Radio:

«Le chant, le fait de crier fort, ce sont des éléments qui mettent le milieu dans lequel ça se déroule fortement à risque. Ajoutés à l’ambiance des bars, c’est un cumul de risques extrêmement périlleux», a affirmé le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale par intérim, le Dr Jacques Girard.

Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale par intérim, le Dr Jacques Girard
Photo Simon Clark
Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale par intérim, le Dr Jacques Girard
  • ÉCOUTEZ La rencontre Dutrizac-Dumont à l'émission de Pierre Nantel à QUB radio:   

Bien que la Santé publique n’ait pas encore statué sur l’interdiction du karaoké, le Dr Arruda demande pour sa part d’éviter le plus possible ce genre d’événement, qu’il considère de même nature que la danse.

«Je vous recommande de ne pas aller à des karaokés», a-t-il lancé, de passage au Saguenay–Lac-Saint-Jean pour dresser le bilan régional de la pandémie.

Photo Simon Clark

Propagation

En plus du personnel et des clients de l’établissement, une dizaine d’autres cas secondaires liés à cette éclosion ont été découverts dans la communauté, dont trois dans des écoles de la région.

«On a maintenant des évidences que des individus qui étaient “COVID-positif”, qui étaient contagieux, ont fréquenté d’autres endroits. C’est particulièrement préoccupant», a souligné le Dr Girard.

«Il y en a un en particulier qui, pour lui, c’était la grande virée des grands-ducs ! Il est allé partout. D’autres, au moment où Le Kirouac a fermé, se sont déplacés ailleurs [dans un seul autre établissement]», a précisé le directeur régional de santé publique par intérim.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a d’ailleurs ouvert une enquête relativement aux clients qui ont fréquenté Le Kirouak et qui seraient allés dans d’autres établissements en se sachant infectés. 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Martin Parrot, président de la SDC Saint-Sauveur et copropriétaire du Griendel à QUB radio:  

Le bar Le Kirouac est fermé en raison de l’éclosion de  COVID-19 à la suite d’une soirée karaoké.
Photo Pascal Huot
Le bar Le Kirouac est fermé en raison de l’éclosion de COVID-19 à la suite d’une soirée karaoké.

Forcés à l’isolement

Parmi ces endroits qui ont été fréquentés par des personnes contagieuses, on dénombre six autres bars, dont La Gamelle, dans Vanier. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale assure qu’aucune transmission n’a été décelée dans ces milieux pour l’instant.

Le Dr Girard a également mentionné que la Santé publique avait émis deux ordonnances pour des individus qui ont transgressé leur confinement à domicile ou ayant fait entrave à l’enquête épidémiologique.

«Nous avons la possibilité d’isoler quelqu’un pendant 14 jours, et c’est ce que nous avons fait ce matin. On a aussi obligé une personne à collaborer à l’enquête [...] avec une collaboration du corps policier.»

—Avec la collaboration de l’Agence QMI


La province a enregistré 132 cas supplémentaires de COVID-19, mercredi, pour un total de 62 746 depuis le début de la crise sanitaire. Deux décès survenus avant le 31 août portent désormais le bilan des morts liés à la pandémie à 5764 au Québec.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com