/news/coronavirus
Navigation

Cas de COVID-19 au bar Le Kirouac: «C'est tout le monde qui paie», dénonce un commerçant

Cas de COVID-19 au bar Le Kirouac: «C'est tout le monde qui paie», dénonce un commerçant

Coup d'oeil sur cet article

Le président de la Société de développement commercial Saint-Sauveur, Martin Parrot, a qualifié d'«extrêmement malheureux» le karaoké organisé au bar Le Kirouac, qui a été à l'origine d'une éclosion de cas de COVID-19.

• À lire aussi: «Les gens viennent dans un bar pour se divertir»

• À lire aussi: 17 cas de coronavirus dans un bar de Québec

«Moi, en tant que commerçant, organiser un karaoké, dans le contexte actuel, je trouve cela très irresponsable», a affirmé Martin Parrot, jeudi matin, sur QUB radio. 

Pour M. Parrot, qui est aussi copropriétaire de la brasserie Griendel, ce sont tous les propriétaires de bars et de restaurants qui risquent d'écoper à la suite de l'éclosion au bar Le Kirouac, situé dans le quartier Saint-Sauveur, dans la Basse-Ville de Québec.  

Alors que le nombre d’infections ne cesse d’augmenter, la Santé publique songe à interdire les karaokés dans les établissements qui servent de l’alcool

«Ce que je trouve “plate”, là-dedans, c'est qu'on travaille tous super fort pour que tout soit bien fait, que tout soit réglementaire, et, là, il y a une couple de nonos dans la gang qui ne font pas le travail, a-t-il regretté en entrevue avec Pierre Nantel. En partant, organiser un karaoké, c'est un sacré relâchement.»

Selon lui, «quand des accidents arrivent [...] c'est tout le monde qui paie, parce que ça n'incite pas les gens à venir dans nos commerces».   

  • Écoutez Martin Parrot, président de la Société de développement commercial Saint-Sauveur, à QUB radio:    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres