/news/society
Navigation

Les constructions de piscines creusées explosent au Québec

3000 permis de plus ont été octroyés par rapport à la même période l’année dernière dans la province

Les constructions de piscines creusées explosent
Photo Dominique Lelièvre Benoit Pineault, de Québec, est l’un des 10 201 Québécois qui ont demandé un permis pour faire bâtir une piscine creusée entre mars et juillet. La pandémie de COVID-19 a entraîné un véritable boom des constructions.

Coup d'oeil sur cet article

À défaut d’avoir pu voyager à l’étranger, les Québécois sont très nombreux à s’être procuré une piscine creusée cet été alors que les octrois de permis ont bondi de pas moins de 42 % dans la province.

De mars à juillet dernier, on recense au Québec 10 201 permis délivrés pour la construction de piscines résidentielles creusées, soit une hausse de plus de 3000 permis par rapport à la même période en 2019, selon des données récentes de Statistiques Canada.

Dans la province, l’augmentation la plus prononcée est à Québec, où l’on a répertorié 63 % plus de permis. À titre de comparaison, la croissance fut de 46 % à Montréal.

À l’échelle du Canada, le Québec fait clairement bande à part : cette province représente à elle seule 80 % de tous les permis de bâtir une piscine creusée qui ont été remis à travers le pays.

Année exceptionnelle

« C’est une année exceptionnelle, mais on a dû se revirer de bord vite », lance Alain Gravel, directeur du marketing chez Trévi, où l’on a mis les « bouchées doubles » pour répondre à cette forte demande.

Comme le reste de l’économie, les pisciniers ont dû fermer boutique en mars. Sauf que cette déprime a vite fait place à un vent d’optimisme au printemps. C’est finalement un raz-de-marée qui a happé l’industrie.

« [En avril], on a vu que les gens avaient déjà compris qu’ils passeraient l’été dans leur cour, puis on a commencé à voir de l’activité », raconte M. Gravel, qui mentionne que la demande pour les piscines hors terre était aussi très élevée. 

Benoit Pineault, à Québec, est l’un de ces nouveaux propriétaires de piscine. « C’est le cas classique. On avait trois voyages de prévus en 2020 et on a dû annuler les trois. Et on n’est pas partis pour voyager non plus en 2021. Alors on a pris ce budget-là et on l’a transféré sur une piscine », explique-t-il.

Encore de l’intérêt

Selon Jean-René LaBrie, vice-président aux opérations de Piscines J. Vaillancourt, à Québec, cette tendance risque de se poursuivre l’an prochain, indiquant que son calendrier d’installations de piscines pour 2021 se remplit très vite. Certains détaillants seraient « déjà pleins pour l’année prochaine », affirme-t-il.

— Avec Philippe Langlois, Agence QMI

Une année exceptionnelle  

Permis octroyés pour bâtir une piscine creusée résidentielle de mars à juillet 2020 (variations sur un an) :  

  • Canada : 12 742 (+35 %)  
  • Province du Québec : 10 201 (+42 %)  
  • Montréal : 5111 (+46 %)  
  • Gatineau : 575 (+32 %)  
  • Ville de Québec : 1020 (+63 %)   
  • Saguenay : 53 (+20 %)  
  • Sherbrooke : 521 (+29 %)  
  • Trois-Rivières : 196 (+26 %)   

*Source : Compilation du Journal à partir de données de Statistiques Canada