/investigations/truth
Navigation

Pas de pollution importée

Periode des questions
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.

L’ÉNONCÉ 

Ruba Ghazal, députée de Québec solidaire, a affirmé mercredi que «GNL Québec annulerait tous les efforts du Québec en matière de réduction de gaz à effet de serre si ce projet du 20e siècle voit le jour».   

LES FAITS 

S’il est vrai que le projet de GNL Québec représente autant d’émissions de GES que les efforts de réduction du Québec, Mme Ghazal ne mentionne pas que 90 % de la pollution sera toutefois générée dans l’Ouest canadien et non pas au Québec.  

Les efforts de réduction de GES du Québec, de 1990 à 2017, représentent 7,6 tonnes par année, ce qui est à peu près équivalent aux émissions de GES associées à l’ensemble du projet d’Énergie Saguenay (soit 7,9 tonnes par année). Toutefois, cela inclut toutes les émissions directes et indirectes du projet, depuis l’extraction du gaz dans l’Ouest canadien jusqu’à la liquéfaction à Saguenay, en passant par le transport à travers le Canada. Il s’agit donc d’un bilan à l’échelle canadienne. Il faudrait donc comparer les émissions de GES associées à ce projet avec l’ensemble des efforts de réduction des GES à l’échelle canadienne, et non pas seulement avec les efforts québécois.

Le chiffre de la semaine : 750 

C’est le nombre d’étudiants canadiens qui ont reçu la PCUE alors qu’ils résident dans un autre pays.

La Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) a été mise en place par Ottawa pour aider financièrement les étudiants postsecondaires qui n’arrivent pas à trouver de boulot ou ne peuvent travailler en raison de la pandémie de coronavirus. 

Selon les données du gouvernement fédéral, 2,74 millions $ ont été versés à ces Canadiens et résidents permanents à l’étranger en date du 26 août. 

Il s’agit d’une minorité, puisqu’à ce jour, plus de 695 000 demandeurs uniques ont reçu du soutien s’élevant à plus de 2,83 milliards $. La PCUE offre, pendant le printemps et l’été, 1250 $ ou 2000 $ pour les étudiants qui ont un handicap ou une personne à charge par période de quatre semaines.

– Sarah Daoust-Braun