/finance/business
Navigation

Qualinet veut recruter 250 nouveaux employés

Qualinet veut recruter 250 nouveaux employés
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Confrontée à une hausse fulgurante de demandes de décontamination en lien avec la COVID-19, l’entreprise d’intervention après sinistre Qualinet veut recruter 250 nouveaux employés un peu partout au Québec.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 180 nouveaux cas et 3 décès de plus

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

L’entreprise souhaite augmenter son bassin d’agents experts en désinfection en raison d’une croissance importante des demandes, notamment pour des hôpitaux ou des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). 

Pour l’heure, 90 % des effectifs sur le terrain sont affectés à la désinfection d’un site qui a été contaminé par la COVID-19, indique Roger Vigneault, directeur des opérations.

Jusqu’à 12 appels par jour

Dans les dernières semaines, l’entreprise recevait entre quatre et cinq appels liés à la COVID-19 par jour.  

« Maintenant, ce sont de 10 à 12 appels par jour depuis vendredi. Ç’a explosé », indique M. Vigneault.

Qualinet s’attend à ce que cette recrudescence continue de croître, surtout dans la région de Québec, qui est maintenant en mode préalerte jaune. 

« J’ai deux fois plus d’appels pour Québec que pour Montréal », poursuit M. Vigneault.

Les demandes visent beaucoup le centre-ville et la basse-ville, là où une importante éclosion est survenue après une soirée karaoké. 

« Je ne sais pas si c’est tout relié au bar Kirouac, mais les gens me disent que oui. Juste dimanche, j’ai eu sept commerces qui ont demandé la décontamination », enchaîne-t-il. 

Surtout pour Québec

Sur les 250 emplois, l’entreprise indique que 150 seront pour la région de Québec. 

Les cent autres postes sont prévus pour les régions allant de Rimouski jusqu’à la Côte-Nord, en passant par le Saguenay. 

L’entreprise d’intervention après sinistre cible particulièrement les bénéficiaires du programme de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), puisque ceux-ci perdront bientôt ce revenu.  

Les candidats embauchés recevront une formation spécifique de deux à trois jours en lien avec leurs futures tâches..   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com