/news/politics
Navigation

Humour et politique: «Ça pourrait être un problème», croit Gilles Duceppe

Humour et politique: «Ça pourrait être un problème», croit Gilles Duceppe
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu'il brigue la direction du Parti québécois (PQ), l'humoriste Guy Nantel veut terminer sa tournée de spectacles. Or, cette décision pourrait influencer négativement ses prises de parole comme chef péquiste, croit Gilles Duceppe. 

«Faire des blagues politiques dans son spectacle le soir et s’expliquer le lendemain, là, ça pourrait être un problème», estime l'ancien chef du Bloc québécois, en entrevue à QUB radio.

«Les adversaires pourraient prendre une blague qu’il a faite et en faire tout un plat. À sa place, j’essayerais de régler ça avec mon agent ou de refiler mes contrats à un autre humoriste.»

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Absence politique

Pendant le débat de mardi soir, Sylvain Gaudreault a reproché à Guy Nantel son absence lors des dernières assemblées citoyennes, ce dernier n’étant toujours pas en politique.

«Je ne reproche pas ça à Nantel, parce que ça veut dire que toute personne qui arrive en politique et qui ne l’était pas avant ne devrait pas arriver, justifie Duceppe. Tout le monde arrive une première fois.»

«Je ne lui reproche pas d’être candidat alors qu’il est humoriste, insiste M. Duceppe. Voyons donc! T’as le droit, ça. »

Écoutez l'entrevue complète de Gilles Duceppe.