/news/politics
Navigation

Photo controversée de Legault et Ford

Le PM du Québec dit ne pas avoir enfreint les règles sanitaires.

Les premiers ministres François Legault et Doug Ford ont soulevé un tollé sur les réseaux sociaux après avoir trinqué lors de leur sommet à Mississauga, mardi.
Capture d’écran, TVA Nouvelles Les premiers ministres François Legault et Doug Ford ont soulevé un tollé sur les réseaux sociaux après avoir trinqué lors de leur sommet à Mississauga, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

François Legault s’est défendu mercredi d’avoir enfreint les règles sanitaires après une prise d’images à Mississauga, en Ontario, où on le voit attablé et porter un toast en compagnie de son homologue ontarien, Doug Ford, sans masque, un verre de bière à la main.

• À lire aussi: Transferts en santé: Legault et Ford craignent un nouveau déséquilibre fiscal

« Ce qu’il est important de dire, c’est qu’on a respecté le port du masque jusqu’à ce qu’on soit assis. [...] Puis on n’a pas cogné les verres. Mais on peut toujours faire plus attention. Nos bouches sont restées à plus de deux mètres », a-t-il lancé mercredi, le sourire aux lèvres, au lendemain de l’événement.  

  • Écoutez Antoine Robitaille et Caroline St-Hilaire avec Benoit Dutrizac à QUB Radio:   

Plusieurs voix se sont élevées sur les réseaux sociaux pour dénoncer l’incohérence de la situation au moment où le gouvernement provincial insiste auprès de la population sur l’importance de respecter les règles sanitaires pour prévenir la propagation de la COVID-19.

« Un devoir d’exemplarité »

« Le premier ministre a un devoir d’exemplarité. Il doit être irréprochable dans son respect des consignes. Il ne peut pas d’un côté blâmer les Québécois et parler de leur serrer la vis, et de l’autre poser des gestes qui ne respectent pas les consignes les plus élémentaires », a indiqué, entre autres, la porte-parole du Parti libéral du Québec en matière de santé, Marie Montpetit.

En conférence de presse, François Legault a aussi dû s’expliquer sur le bien-fondé d’une telle rencontre en personne entre décideurs, au moment où plusieurs de ses ministres se sont placés en isolement après avoir été en contact avec la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, qui a été déclarée positive à la COVID-19.

« On n’avait pas tous les ministres puis on a respecté le deux mètres. On a porté des masques dans les rencontres avant de s’asseoir, donc je ne pense pas qu’on a pris de risques depuis hier », a-t-il précisé relativement au sommet entre le Québec et l’Ontario. 

  • Écoutez la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, à QUB Radio:   

Au caucus en mode virtuel

Compte tenu du niveau de risque actuel à Québec et de l’effet domino causé par la contamination de la mairesse de Longueuil, la moitié de la députation caquiste devra se contenter de participer de façon virtuelle à son caucus présessionnel qui doit débuter jeudi.

  • ÉCOUTEZ la chronique de Pierre Nantel avec Geneviève Pettersen à QUB radio:

Par ailleurs, les ministres Chantal Rouleau, François Bonnardel et Simon Jolin-Barrette, qui s’étaient placés en isolement après avoir été en contact avec Sylvie Parent, ont tous annoncé mercredi qu’ils avaient obtenu un test négatif.

— Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.