/lifestyle/food
Navigation

Dans la cuisine avec Marilou: «Aucune culpabilité est ma devise»

CASA 0912 Dans la cuisine
Photo courtoisie Marilou

Coup d'oeil sur cet article

Marilou prend son temps, aime les choses faites avec passion et respect. Passe ses messages avec douceur. Veut convaincre plutôt qu’imposer. C’est un peu tout cela que vous retrouverez dans son nouvel ouvrage 3 fois par jour - Un peu plus végé. Ce n’est pas un livre qui s’adresse aux végétariens, c’est un livre qui donne le goût de cuisiner différemment des légumes, pour que chacun y trouve son compte. « Je ne suis pas végétarienne, me dit Marilou, je mange de la viande à l’occasion, je reproduis dans ce nouvel ouvrage mes réalités de vie aussi, avec deux jeunes enfants, faire simple et bon, ainsi que donner le goût de manger des légumes, et leur préparation plus souvent, sans juger le parcours de chacun. » 

Le matin pour bien commencer la journée, thé ou café ?

Bon, je ne suis pas différente de la majorité des gens, pour démarrer ma journée, c’est café. Aussi, je dois te dire que j’ai du mal à manger le matin au réveil, il me faut du temps.

Fais-tu des crêpes, des œufs, des smoothies... ?

J’ai déjà eu ma grosse période smoothies, mais c’était avant ! Je vais effectivement manger des fruits et des petits encas avant le lunch, parfois, ce sera le lunch un peu plus tôt, rien ne presse, je suis très occupée avec mes jeunes enfants qui m’accaparent avec bonheur.

As-tu retrouvé le plaisir de faire à manger en cette période ?

Tu sais que ma vie est orientée sur la nourriture, la découverte de produits, de recettes, de tests, d’essais-erreurs, alors, je suis en quelque sorte une privilégiée. Confinement ou pas, ça sent toujours la nourriture dans mes journées de vie, de travail, de loisirs, de plaisir.

La chose qui serait le plus difficile pour toi de ne plus avoir dans ton frigo ou ton garde-manger ? 

Je vais sûrement te surprendre, mais de la crème, oui de la crème, je ne peux pas dire que j’en mets partout, mais c’est vrai que c’est tellement bon et que dès que j’en ajoute un peu à mes préparations culinaires, c’est du bonheur.

Pain tranché, baguette du boulanger ou pain maison ?

Pain tranché le plus souvent. J’ai un super boulanger chez qui je vais souvent, et je me gâte : la boulangerie Guillaume, à Saint-Lambert.

Fromage ou dessert ?

Dessert, j’adore les faire et les manger, je suis gourmande et j’assume. 

Viande ou poisson ?

Au choix, je dirais poisson, c’est un réflexe si, par exemple, au restaurant, je dois choisir entre l’un et l’autre. Mais je mange aussi de la viande à l’occasion. Dans mon nouveau livre, j’aborde le sujet. Manger moins de viande sans juger ceux qui en consomment moins ou plus que nous. Chacun ses raisons et son choix, chacun son rythme. 

Caramel ou chocolat ?

Chocolat, même parfois des barres de chocolat au dépanneur...

Gâteau, biscuit ou fromage ?

J’adore les biscuits, et là aussi, j’ai fait et présenté beaucoup de recettes dans mes livres, comme les biscuits Thumbprints au cœur de chocolat qui est dans mon dernier ouvrage, c’est un délice.

Bière ou vin ?

Je ne bois pas d’alcool, alors, dernièrement, j’ai découvert une bière sans alcool qui est faite ici, au Québec, par la microbrasserie Sober Carpenter, une compagnie créée par deux frères. 

Présente-moi ton accessoire de cuisine fétiche, et pourquoi l’avoir choisi.

Je ne vais pas être très originale, mais je sais que je ne peux pas m’en passer, c’est vraiment un accessoire culinaire que j’adore et qui est d’une incroyable polyvalence. Le Creuset. Pratique, résistant, j’adore.

As-tu une recette chouchou ?

J’ai deux jeunes enfants et comme beaucoup de parents, les pâtes sont une solution quotidienne qui dépanne vraiment, alors j’explore beaucoup et les enfants adorent. Vive les pâtes !

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es la plus fière.

Je dois avouer que ma recette de poulet au beurre, que je voulais extraordinaire, que j’ai essayé de multiples façons afin d’obtenir le meilleur résultat possible, est une petite fierté, oui, surtout que nous avons un retour des lecteurs incroyable avec cette recette, alors, oui, ma recette de poulet au beurre, j’en suis bien fière.

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté...

Ça, j’avoue, j’en suis moins fière (rire), mais ma recette maison de tartinade au chocolat, catastrophe. La texture, le dosage, j’ai eu tellement de misère à y arriver. En plus, les noisettes, c’est cher, alors, ça me brisait le cœur de devoir jeter le tout, tellement immangeable à chaque raté, ouf ! 

Qu’est-ce qui te manque le plus, toi qui aimes aller au restaurant, parler avec les chefs, les regarder travailler, déguster leurs créations ?

LA BARAKE Caserne à manger
Photo courtoisie
LA BARAKE Caserne à manger

La semaine dernière, justement, j’ai fait ma première sortie au restaurant depuis la pandémie et j’étais vraiment heureuse de retourner au restaurant. Je suis allée à LA BARAKE Caserne à manger, à côté des Shop Angus, à Montréal. 

Ta meilleure expérience culinaire ?

Europea, c’est comme un rituel, lorsqu’il y a un anniversaire ou un événement à fêter, on y va pour se gâter.

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petite ?

Chez mes grands-parents, surtout, puisque j’y étais souvent, ça sentait les pâtes, les gratins de légumes, la sauce tomate, le merveilleux macaroni, le fromage gratiné. Des saveurs et des odeurs qui restent en mémoire.

Profites-tu de cette période , pour refaire des recettes que tu mangeais enfants, des souvenirs culinaires ?

En fait, justement, je suis à concevoir un répertoire de recettes de ma grand-mère. Ce sont des souvenirs culinaires mémorables et je souhaite en faire des fiches recettes. Peut-être y aura-t-il un jour un recueil...

3 fois par jour - Un peu plus végé, par Marilou<br />
Éditions cardinal, 264 pages
Photo courtoisie
3 fois par jour - Un peu plus végé, par Marilou
Éditions cardinal, 264 pages

Les chouchous

Produits culinaires chouchous ?

Huile d’olive, un bon vinaigre balsamique blanc, de la crème.

Recette fétiche ?

Boulette suédoise, boulette végétalienne avec sauce BBQ.  

De quoi ne peux-tu pas te passer en cuisine ?

Des légumes, en règle générale, tous, et surtout, le concombre que j’adore. 

Gourmandise coupable ?

Aucune culpabilité est ma devise, même avec les barres de chocolat Skor, Mars, Hershey’s... !  

Ton style de cuisine préféré ?

J’aime beaucoup la cuisine asiatique, c’est aussi une bonne occasion pour aller au restaurant et sortir du quotidien culinaire.

As-tu une suggestion pour aider l’industrie des métiers de bouche au Québec ?

Je recommence à sortir au restaurant et je suis heureuse d’encourager des établissements qui me comblent, comme Café Pistache et le Cru, à Saint-Lambert, Hamachi, à Boucherville.