/news/coronavirus
Navigation

4 jours d’attente pour un résultat de test à la COVID-19

Des enseignants et des parents d’élèves s’inquiètent des délais à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Des délais dans la transmission des résultats des tests de dépistage et dans les enquêtes épidémiologiques préoccupent des enseignants et des parents d’élèves de Québec, qui ont dû patienter quatre jours à la maison avant de savoir s’ils avaient contracté ou non la COVID-19.

Le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec (SERQ) rapporte au moins deux cas d’enseignants qui ont dû attendre quatre jours avant d’obtenir une réponse à un test de dépistage passé tout récemment. Dans d’autres cas, le délai d’attente a été de trois jours.  

La Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale avait toutefois assuré, lors du retour en classe, que les tests de dépistage liés à des cas en milieu scolaire seraient traités de façon prioritaire. L’objectif est de fournir une réponse dans un délai de 24 à 48 heures, avait indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé, à l’approche de la rentrée scolaire. 

Or les délais d’attente ont un impact réel dans plusieurs écoles, déplore Daniel Gauthier, président du SERQ. 

«Ça crée une inquiétude pour toute l’équipe-école parce que, souvent, les profs se remplacent entre eux lorsqu’il n’y a pas de suppléant. Et ça crée de l’instabilité pour les élèves qui voient défiler plusieurs personnes dans la classe», affirme-t-il. 

Le Journal est aussi en contact avec des familles qui ont passé un test de dépistage lundi et qui étaient toujours en attente d’un résultat vendredi. 

Les parents sont en congé forcé à la maison, puisque les enfants ne peuvent retourner à la garderie ou à l’école dans l’attente d’un résultat. 

Trois jours avant d’être mis en isolement

Gabrielle, la mère d’un enfant d’âge scolaire qui a contracté la COVID-19, est de son côté beaucoup plus préoccupée par les délais entourant l’enquête épidémiologique réalisée pour son fils.  

Elle indique avoir transmis à la Santé publique les noms des personnes avec qui son garçon avait eu des contacts étroits lundi, soit quelques heures après avoir obtenu le résultat positif.  

«Il y a des personnes qui ont été mises en isolement jeudi, alors qu’on avait donné le nom lundi. Et il y a une personne qui n’a pas encore été appelée. C’est ce bout-là qui m’angoisse», affirme-t-elle. 

À la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, on a toutefois indiqué que tout avait été fait dans les délais, après vérification. 

Les résultats positifs sont par ailleurs transmis en priorité, en moins de 24h, indique sa porte-parole Annie Ouellet. 

Pour la transmission des résultats négatifs, l’objectif est de les transmettre en moins de 48 heures, mais «cela peut varier en fonction de la priorisation d’analyse et de l’achalandage», précise-t-elle. 

Les gens qui n’ont pas reçu leur résultat dans un délai de cinq jours sont invités à communiquer à nouveau avec le CIUSSS, précise-t-elle.