/finance/business
Navigation

Du pot médicinal pour vos animaux de compagnie

La direction de PurCann Pharma espère vendre ses produits au pays dès 2021

cannabis PurCann Silicycle
Photo Simon Clark Le président et chef de la direction de PurCann Pharma, Hugo St-Laurent (au centre), entouré de travailleurs de la compagnie.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que plusieurs acteurs dans l’industrie du cannabis se restructurent, PurCann Pharma appuie sur le champignon pour rafler des parts de marché dans les produits dérivés. La direction travaille même sur un projet visant à offrir, dans un avenir rapproché, du pot médicinal pour les animaux.

Depuis février 2019, l’entreprise SiliCycle, qui chapeaute PurCann Pharma, a injecté plus ou moins 25 M$ dans cette aventure. L’argent a servi pour la construction d’une usine à Québec ainsi que l’achat d’équipements. 

L’objectif de la direction est maintenant de commercialiser ses premiers produits dérivés pour fins médicales et récréatives, soit des huiles de cannabis, des vaporisateurs et des gélules, au début 2021. Des discussions sont notamment en cours avec la Société québécoise du cannabis (SQDC). 

La compagnie, qui offrira certaines marchandises sous son enseigne Tyche, souhaite également avoir son propre site web transactionnel, au cours des prochains mois, pour vendre des produits pour fins médicales. 

« Nous avons des discussions avec la SQDC, mais également avec les gouvernements en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario », indique Pierre Plante, v.-p. aux opérations chez PurCann Pharma. « Nous serons capables de faire 20 000 bouteilles d’huile par jour », poursuit-il.

En juillet dernier, l’entreprise a obtenu son permis provisoire de Santé Canada pour la transformation et la commercialisation de ses produits. 

Deux lots de mille bouteilles seront prochainement testés afin d’obtenir les dernières autorisations nécessaires pour démarrer la production.

PurCann Pharma souhaite aussi agir comme sous-traitant pour des producteurs canadiens. La compagnie, dont la direction n’écarte pas un jour faire le saut à la bourse, réalisera pour ces entreprises l’extraction et la purification des molécules issues du chanvre et du cannabis. 

Santé animale

Quant au secteur de la santé animale, la direction de PurCann Pharma prépare son offensive depuis six mois. L’objectif est de tenter une percée au Canada en 2021 avec un partenaire d’affaires dans le domaine.

«C’est un marché en pleine effervescence, surtout aux États-Unis. Ce n’est pas encore légal, comme tel, au Québec, mais cela fonctionne avec des prescriptions», explique Yves Dubé, directeur du développement des affaires. 

«Selon moi, c’est un marché qui pourrait éventuellement rattraper celui de la santé humaine au niveau médical», poursuit-il.

M. Dubé affirme que l’utilisation du cannabis pour aider à régler certains problèmes de santé chez les animaux est parfois beaucoup moins dispendieuse que l’achat de médicaments traditionnels.  

«Les démarches ont été faites. Il nous reste à attendre le go de Santé Canada et le lendemain nous allons être dans les cliniques», promet-il. 

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

PurCann Pharma, qui a mis le grappin au printemps sur des produits de Yulife, vise également le marché des produits de cannabis comestibles, comme les boissons, les jujubes et les chocolats, ainsi que le secteur cosmétique.

Au goût du jour

«Pour les breuvages, on vise la fin 2021. Pour les autres produits, on regarde pour les produire ici ou prendre des participations dans d’autres compagnies», répond Hugo St-Laurent, président et chef de la direction.

Comme quoi l’engouement pour les produits dérivés est en forte croissance, même le crime organisé et les trafiquants ont élargi leur offre de produits comme le mentionnait Le Journal dimanche dernier. 

En 2019, les policiers ont confisqué à Montréal des suçons, du chocolat, des brownies, des jujubes, des biscuits, des muffins et barres tendres véganes. 

SiliCycle, qui compte 125 travailleurs, vend ses produits dans plus de 100 pays, notamment en Inde, en Chine et en France. La direction espère offrir les produits de PurCann Pharma à l’étranger d’ici deux ans.


Pour une deuxième année consécutive, la direction organisera un colloque canadien sur le cannabis en octobre prochain. L’événement se déroulera en ligne. La programmation complète se trouve à l’adresse www.conferencecannabis.ca.