/finance
Navigation

Le courrier des finances personnelles

Coup d'oeil sur cet article

MAXIMISER LE DÉCAISSEMENT

  • Question de Luc

Mon épouse et moi venons de prendre notre retraite à 65 ans. Nous recevons 27 000 $ de pensions de retraite gouvernementales (RRQ/PSV) et n’avons aucun autre revenu. Nous avons conjointement un REER de 241 000 $, un CELI de 132 900 $, un CRI de 25 000 $ et un compte bancaire (non enregistré) de 59 000 $. Nous évaluons nos besoins annuels à environ 33 000 $ net et nous n’avons aucune dette. Devrions-nous commencer par décaisser les REER ou les CELI ? Si nous recevons le Supplément de revenu garanti (SRG), devrions-nous attendre ?

Le planificateur financier et fiscaliste Jean-Philippe Vézina, de l’équipe Jean-Maurice Vézina, a analysé votre situation, mais prévient toutefois qu’un changement dans vos données financières pourrait complètement changer la donne. 

Dans un premier temps, il rappelle qu’il n’y a pas un ordre de décaissement universel qui s’applique à tout le monde. En effet, chaque situation est unique, et il faut effectuer une analyse complète pour s’assurer de mettre en place la meilleure stratégie.

Cela dit, dans votre cas, il estime qu’il serait plus avantageux d’attendre avant de décaisser vos REER, sachant que vous profitez du SRG. « Nous avons émis plusieurs hypothèses (décès à l’âge de 95 ans, inflation de 2 %, etc.), et en fonction de celles-ci vous devriez utiliser l’argent de votre compte bancaire (soit le non enregistré) en premier. Ceci n’aura pratiquement pas d’impact sur le SRG. À l’âge de 72 ans, vous devrez retirer un pourcentage minimum annuel (5,40 %) obligatoire de vos REER, convertis en FERR, et vous perdrez alors le SRG », précise-t-il. Toutefois, en utilisant le fractionnement de revenu entre conjoints de vos FERR, dans votre situation, vous ne devriez pas avoir d’impôt à payer. 

Étant donné que le retrait minimum de vos FERR est supérieur à vos besoins, vous pourriez continuer à maximiser annuellement votre CELI avec cet excédent, sans dépasser le plafond de cotisation autorisé. De plus, si vous avez besoin de revenus supplémentaires, utilisez plutôt le compte non enregistré ou le CELI, au lieu de retirer davantage du FERR, pour éviter d’augmenter votre revenu imposable.

Si votre situation venait à changer, il faudrait revoir votre plan de décaissement. « Par exemple, avec un besoin de revenus de retraite plus élevé, décaisser le REER avant l’âge de 72 ans pourrait être intéressant afin d’étaler la facture fiscale dans le temps. Demandez plusieurs scénarios à un professionnel de la planification pour vous assurer d’avoir la meilleure stratégie dans votre cas et pour maximiser vos revenus de retraite », explique Jean-Philippe Vézina. Mettez aussi à profit l’ensemble des stratégies fiscales à votre disposition : fractionnement de revenu, division de la RRQ, etc.


UNE ANCIENNE FAILLITE

  • Question d’Huguette

Ma fille a fait une faillite il y a environ 8 ans. Elle ne peut pas signer un bail sans caution ni obtenir les services de câblodistribution à son nom à cause de cette ancienne faillite. Est-ce qu’il y a un moyen d’en finir avec cette tache à son crédit ?

Pierre Fortin, syndic autorisé en insolvabilité et président de Jean Fortin et Associés, indique qu’en principe, dès qu’une personne est libérée de sa faillite – normalement neuf mois après la date où elle a fait faillite, s’il s’agit de la première – il est dès lors possible d’améliorer son dossier de crédit. Toutefois, la faillite sera notée au dossier pendant six ans chez Equifax et sept ans chez TransUnion. 

« Cela dit, il arrive qu’il y ait des erreurs dans le dossier de crédit. La plus fréquente est un code erroné concernant une dette incluse dans la faillite, faisant en sorte que les créanciers qui consultent le dossier de crédit par la suite croient qu’elle est encore exigible. C’est la raison pour laquelle nous suggérons toujours d’obtenir une copie du dossier auprès des deux agences de crédit après la libération d’une faillite ou d’une proposition, mais aussi avant d’effectuer une demande de prêt importante pour s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur », conseille-t-il.

Votre fille peut obtenir une copie de son dossier en appelant TransUnion et Equifax, ou en téléchargeant leur formulaire de demande. Elle peut aussi l’obtenir directement en ligne moyennant des frais. « Avec cette dernière formule, elle pourra également obtenir son pointage, ce qui est très utile pour déterminer son éligibilité lors d’un emprunt futur. Une fois qu’elle aura en main ces documents et que nous aurons vérifié sa date de libération, nous pourrons déterminer s’il y a erreur et lui suggérer la façon de la corriger. 


Vous avez des interrogations ? Écrivez-nous à emmanuelle.gril@quebecormedia.com. Nous répondrons régulièrement à vos questions.