/investigations/polices
Navigation

Carnage évité de peu dans le Vieux-Port: chanceux qu’il n’y ait pas de mort

Un échange de 25 coups de feu entre les policiers et un suspect a fait cinq blessés dans le Vieux-Port

Coup d'oeil sur cet article

Une fusillade entre des policiers à vélo et un suspect violent dans la nuit de samedi à hier dans le Vieux-Port de Montréal s’est miraculeusement soldée par seulement cinq blessés, alors que 25 coups de feu ont été échangés.

  • Écoutez l'entrevue du policier à la retraite Paul Laplante avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Vingt-cinq coups de feu, c’est énorme ! Ça aurait pu être beaucoup plus grave et dangereux ! On a vraiment été chanceux qu’il n’y ait pas eu de mort, surtout dans le Vieux-Montréal, où il y a du monde, des gens qui sortent, des gens qui se promènent et qui y vivent », lance François Doré, ex-policier à la Sûreté du Québec. 

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin à l'émission de Richard Martineau à QUB radio :   

Tout a débuté hier, vers 2 h du matin, lorsque des patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont été appelés à se rendre, pour une plainte pour du bruit, près des Terrasses Bonsecours, un bar proche du quai de l’Horloge, dans le Vieux-Port de Montréal.

Selon nos informations, l’appel aurait été fait suite à une altercation entre deux personnes à proximité de l’établissement.

Les trois agents n’avaient que des vélos pour se protéger.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Les trois agents n’avaient que des vélos pour se protéger.

À leur arrivée sur place, les trois agents à vélo auraient été prévenus par l’un des propriétaires du bar qu’un homme armé était présent, a appris Le Journal.

C’est une fois que les policiers se sont approchés des deux individus en question que la situation aurait dégénéré, selon nos sources. 

Pendant que l’un détalait, Adam Pichette, 33 ans, aurait alors sorti de son sac en bandoulière un revolver Smith & Wesson de calibre .38 et tiré sur les agents, en blessant l’un d’entre eux au mollet.

L’arme utilisée par le suspect qui aurait fait feu vers les policiers.
Photo courtoisie
L’arme utilisée par le suspect qui aurait fait feu vers les policiers.

Le pire évité

En ripostant, les trois policiers ont atteint l’assaillant, avant de le maîtriser. 

Il a ensuite été conduit en centre hospitalier, où son état était stable, selon le Bureau des enquêtes indépendantes, qui doit élucider cette affaire, puisque des policiers sont impliqués.

Un client blessé lors de la fusillade, pris en charge par Urgences-santé.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Un client blessé lors de la fusillade, pris en charge par Urgences-santé.

Lors de l’échange de tirs qui a totalisé 25 coups de feu, deux clients et une employée du bar ont été atteints par des projectiles. Ils ont été emmenés à l’hôpital où l’on ne craint pas pour leur vie. 

Le policier blessé a pu sortir de l’hôpital hier en fin d’après-midi, selon nos sources.

« Quand il y a des coups de feu comme ça, ça ne se contrôle pas toujours. On ne sait pas où ça peut aboutir », ajoute François Doré, pour qui c’est vraiment un drame qui a été évité.

Pour Joanna Kufedjian, une résidente du Vieux-Montréal, l’augmentation de la violence dans le quartier devient extrêmement préoccupante. Car malgré la pandémie, ce n’est pas la première fois que de tels actes se déroulent. 

Le 22 août, une double tentative de meurtre est survenue sur la rue Saint-Paul, près de la rue Saint-François-Xavier.

Connu de la police

Pichette est bien connu des services de police pour son passé violent.

En 2019, il a été condamné pour possession d’arme prohibée, altération de numéro de série et possession non autorisée d’une arme restreinte, notamment. 

Par le passé, il a également eu des démêlés avec la justice pour plusieurs affaires de voies de fait ainsi que de séquestration. 

– Avec Maxime Deland, Agence QMI


♦ La dernière fois qu’un policier du SPVM a été blessé par balles remonte à 2013, lors d’un déploiement du Groupe tactique d’intervention.

Si vous avez de l’information sur cette affaire contactez Félix Séguin en toute confidentialité: felix.seguin@protonmail.com et 514-618-6784 (cellulaire, Signal).