/sports/football/rougeetor
Navigation

La retraite pour Émile Chênevert

Émile Chênevert
Photo d'Archives, JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Émile Chênevert

Coup d'oeil sur cet article

Afin de concentrer tous ses efforts dans son externat qui prendra fin en avril 2021, Émile Chênevert accroche casque et épaulettes au clou de la retraite.

• À lire aussi: RSEQ: la saison de football universitaire annulée

Le demi de coin étoile du Rouge et Or de l’Université Laval avait prévu disputer sa 5e et dernière saison, mais il s’est ravisé au terme d’un long processus de réflexion. «C’est possible de combiner football et mon externat et je l’ai fait l’an dernier, mais je n’étais pas prêt à rembarquer là-dedans, a expliqué Chênevert, qui a fait part de sa décision aux entraîneurs il y a deux semaines. C’est assez intensif. C’est une grosse décision, mais mon deuil est plus facile compte tenu qu’on n’aura pas la saison habituelle. J’ai fait une énorme réflexion qui a débuté à l’hiver. L’incertitude entourant la saison a eu une petite influence, mais la principale raison vient de moi-même.»

Au moment de notre entretien, jeudi dernier, l’étudiant au doctorat en médecine ne savait pas que les institutions du RSEQ allaient tirer un trait complet sur la saison 2020.

Au terme de la Coupe Dunsmore l’an dernier, Chênevert prévoyait utiliser sa dernière campagne d’admissibilité. «C’est plate de terminer ma carrière sur une défaite, a souligné le produit des Élans de Garneau au sujet du revers face aux Carabins de l’Université de Montréal en finale provinciale. L’an dernier, mes entraîneurs ont été très patients et mes coéquipiers m’ont aidé. Ce n’était pas la situation idéale pour jouer, mais je suis content d’avoir vécu l’expérience. En prenant ma retraite, je vais pouvoir étudier le soir et je serai plus en forme le lendemain. Il n’est pas question de revenir en 2021, même si je pourrais le faire. Ça ne serait pas possible puisque, comme résident, la charge de travail sera plus grande.»

Élu sur la première équipe d’étoiles au pays en 2018, Chênevert complète son parcours avec deux titres de la Coupe Vanier. «J’ai passé quatre superbes années où j’ai évolué comme personne. Je me souviens de notre victoire en 2016 quand je suis rentré en renfort en deuxième demie après une blessure à Alex Hovington. Notre victoire à la Coupe Vanier 2018 à la maison va demeurer une expérience inoubliable.

Autres départs

Au moins deux autres joueurs ont confirmé qu’ils ne seront pas de retour. Le maraudeur Vincent Lévesque n’a plus que deux cours à compléter et il s’est déjà déniché un emploi. Quant au secondeur Christophe Gagné, il subira son examen médical menant à son admission dans la GRC le 14 octobre. Il prévoit se retrouver à l’Académie de la GRC à Régina au début de 2021.

Glen Constantin prévoit le départ de cinq à six joueurs pour le moment. «Il est possible qu’il y ait un contrecoup dans le futur, a précisé l’entraîneur-chef du Rouge et Or au sujet de la décision d’annuler la saison 2020. Il y aura une gestion du deuil à faire.»