/news/coronavirus
Navigation

Le Canada, un des pays où il y a le moins de complotistes

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada est l'un des pays où il y a le moins de complotistes et près de 90% des Canadiens disent faire confiance aux experts en santé publique, selon les résultats d’une enquête internationale menée par des experts de l’Université de Sherbrooke (UdeS). 

• À lire aussi: Désinformation et théories du complot: «extrêmement inquiétant», mais remédiable

L’enquête internationale sur l’influence des stratégies de communication en santé publique en contexte de pandémie compare le Canada avantageusement avec sept autres pays ou territoire indépendant, soit les États-Unis, l’Angleterre, la Suisse, Hong Kong, les Philippines, la Nouvelle-Zélande et la Belgique. 

L'étude révèle que seulement 17,7% des répondants canadiens présentent une adhésion aux théories complotistes, ce qui fait du Canada le deuxième pays (après la Belgique) où les répondants sont les plus sceptiques face à ces théories. À titre comparatif, ces données montent à 47,7% aux Philippines, à 35,9% en Angleterre et à 34,7% aux États-Unis.

«Nos données indiquent aussi que 89,2% de la population canadienne fait confiance aux experts en santé publique, autant à l’égard des médecins et des scientifiques que des organisations nationales et internationales», explique la professeure Marie-Ève Carignan, l’une des instigatrices du projet de recherche, également spécialiste de la communication de crise.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Mario Dumont avec Marie-Ève Carignan sur QUB radio:   

Mme Carignan considère ce positionnement comme plutôt encourageant, en rappelant que ce sont les experts qui sont les mieux informés à propos de la COVID-19 et des mesures à mettre en place afin de contrer le coronavirus. 

À titre comparatif, 78,7% des Belges, 76,9% des Américains et 68,2% des Hongkongais disent faire confiance aux experts en santé publique.  

Confiance

Par ailleurs, le niveau de confiance des Canadiens envers leurs gouvernements et leur gestion de la pandémie s’élève à 78,3%. 

Ils se positionnent tout juste derrière les Néo-Zélandais, avec 83%. En comparaison, seulement 49,3% des Américains et 48,4% des Belges ont confiance en leur gouvernement. 

Mme Carignan révèle que, moins la confiance envers les autorités gouvernementales est grande, plus il y a d’adhérents aux mouvements complotistes. Les Américains en sont un bon exemple, puisque les États-Unis sont l’un des pays où il y a plus de visions complotistes, rappelle-t-elle. 

Cette confiance des Canadiens était déjà perceptible, depuis avril dernier, dans les données préliminaires. Celle-ci s’est maintenue malgré l’évolution de la pandémie, le confinement difficile, la fatigue liée à la maladie et les «ratés» constatés dans les CHSLD, fait valoir la chercheure.  

«Dans les prochaines semaines, on va faire une deuxième vague de sondages à l’international. Ce qui sera intéressant, ce sera d’observer si cette confiance se maintient à un si haut niveau au Canada», poursuit Mme Carignan. 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com