/news/provincial
Navigation

Lévis anticipe un surplus de 7,4 millions $ malgré la COVID-19

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la COVID-19, la Ville de Lévis anticipe un surplus de 7,4 millions $ en 2020. Une « gestion serrée des dépenses » a permis de réaliser « des économies substantielles » sur les coûts de fonctionnement.

« C’est un résultat exceptionnel », s’est félicité le maire Gilles Lehouillier, hier en point de presse. 

La pandémie a occasionné des revenus moindres et des dépenses additionnelles de 5,6 millions $.

En même temps, la Ville a dégagé des économies de 7 millions $, soit 4,8 millions $ en masse salariale et 2,2 millions $ « par une vigilance soutenue sur les autres dépenses ». 

L’effervescence du marché immobilier a permis de dégager des revenus additionnels de 3,4 millions $ en droits de mutation. Une autre économie de 1,7 million $ a été réalisée grâce à des frais de financement moindres. 

Quant au budget 2021, M. Lehouillier a promis qu’il sera « intéressant » pour les Lévisiens. Mais il n’a pas voulu s’avancer sur un possible gel de taxes.

« On part avec une marge de manœuvre, a-t-il laissé tomber. On a un excellent surplus. C’est une bonne indication qui fait qu’on va essayer d’aider nos contribuables. »

Une aide pour la STLévis

D’autre part, la Société de transport de Lévis (STLévis) a bénéficié d’une aide gouvernementale de 2,1 millions $ couvrant 50 % des pertes de revenus des usagers. 

Pour l’année 2020, le manque à gagner pour la STLévis est désormais évalué à seulement 250 000 $.

Pourtant, en juin dernier, on anticipait des pertes de 2,6 millions $ à la société de transport.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.