/sports/football/rougeetor
Navigation

Annulation de la saison: grande déception pour le soccer universitaire

L’entraîneur-chef du Rouge et Or Samir Ghrib est très déçu que le soccer soit limité à disputer uniquement des parties hors concours.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc L’entraîneur-chef du Rouge et Or Samir Ghrib est très déçu que le soccer soit limité à disputer uniquement des parties hors concours.

Coup d'oeil sur cet article

Même si les équipes de soccer universitaires pourront disputer des parties hors concours, Samir Ghrib n’a pas sablé le champagne quand il a appris la nouvelle, lundi.

• À lire aussi: Le football universitaire annulé

Le soccer, le golf et le cross country sont les trois sports d’automne qui reprendront le collier sans toutefois pouvoir disputer une vraie saison.

«Je suis très, très déçu, a déclaré l’entraîneur-chef du programme masculin du Rouge et Or de l’Université Laval qui porte aussi les chapeaux de directeur technique du Royal de Beauport et de pilote de la formation senior masculine. On a obtenu le minimum. C’est déjà mieux que seulement tenir des entraînements et j’ai une pensée pour les gens de football et de rugby. Ce fut une décision collective. Je comprends que les enjeux des universités sont complètement différents de ceux du sport civil.»

«C’est frustrant parce que nous avons l’impression de vivre dans deux sociétés parallèles, mais il ne faut plus chercher à savoir parce que ça devient trop lourd, de poursuivre Ghrib qui a amorcé son camp d’entraînement le 17 août. C’est incohérent que le réseau collégial puisse jouer et pas nous. Plus les semaines passaient et plus mes attentes étaient basses.»

Ghrib espère disputer un calendrier de huit parties face aux autres formations du RSEQ et deux contre les équipes collégiales Division 1 de la région de Québec. «Il faut rapidement déterminer quelles équipes vont embarquer et quelles seront les limites de chaque université, a-t-il expliqué. J’espère qu’on ne perdra pas de temps à cette étape et qu’on pourra établir un calendrier qui débutera la fin de semaine des 25, 26 et 27 septembre.»

Si tout se met en branle comme souhaité, Ghrib conserve néanmoins une autre crainte. «Comme les autres sports d’hiver, on ne sait pas ce qui va arriver avec notre saison intérieure. C’est pénible et exigeant mentalement de ne pas savoir.»

Cross-country

Content de savoir à quoi s’en tenir, Félix-Antoine Lapointe affiche lui aussi de la déception. «Les carrières universitaires sont courtes et je suis déçu pour les athlètes qui vivront une saison très amputée, a souligné l’entraîneur-chef du club de cross country du Rouge et Or. Sur le plan positif, les événements hors concours vont procurer une motivation aux athlètes.»

Lapointe garde espoir que le championnat provincial prévu le 31 octobre sur les Plains d’Abraham pourra avoir lieu. «On ne pourra pas accueillir 1000 coureurs comme dans le passé des réseaux universitaire, collégial et civil, mais j’ai espoir qu’on trouve une formule. Il faudra penser à former des petits groupes avec des départs restreints. Pour le moment, on doit respecter un maximum de 250 personnes pour les rassemblements.»