/finance/business
Navigation

Éclosion au Bas-Saint-Laurent: les commerçants revoient leurs procédures

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux commerçants à Rimouski observent une importante diminution de leur clientèle depuis dimanche dernier, en raison de l'éclosion survenue au resto-bar Shaker.

L'augmentation des cas au Bas-Saint-Laurent et le changement de palier au stade de préalerte forcent les commerçants à revoir leurs procédures.

Depuis quelques semaines, les fermetures s'accumulent dans la région et de plus en plus d'entrepreneurs se mettent à l'abri de leurs créanciers. Certains choisissent de revoir leurs heures d'ouverture et d'autres prennent la décision de fermer quelques jours par mesure préventive.

Au centre-ville de Rimouski, les réponses obtenues par l'équipe de TVA Nouvelles sont unanimes: la clientèle se fait de moins en moins nombreuse.

«Depuis dimanche, je m'aperçois qu'on a moins d'achalandage, les gens ont peur. Les employés, il n'y en a pas à la tonne. On va peut-être faire comme certains commerces et fermer quelques jours par semaine pour donner un peu de répit à notre personne», a indiqué Guylaine Sirois, propriétaire du Café des Halles à Rimouski.

«Si ça va plus loin, on va continuer ce qu'on faisait au départ. Les gens vont devoir nous appeler pour faire des commandes et s'il y a des livraisons ça va se faire. Il va y avoir aussi la porte individuelle pour chaque client, comme on a toujours fonctionné un peu au début», a souligné la propriétaire du Maître Saucissier, Francine Landry.

Des fermetures préventives

Plusieurs restaurateurs et tenanciers de bars ont récemment choisi de fermer de manière préventive leurs établissements. Il s'agit de La P'tite Grenouille de Rimouski, Le Ketch et Le Central Café.

La majorité d'entre eux ont demandé à leurs employés de se faire dépister de manière préventive pour la COVID-19.

Bien qu'il n'y ait aucun cas de répertorié dans leurs établissements, ils mentionnent par l'entremise des médias sociaux vouloir d'abord et avant tout protéger leur clientèle et leur personnel. Certains prévoient rouvrir d'ici jeudi, lorsque les employés auront obtenu leurs résultats.

Selon le directeur général de la Chambre de Commerce et de l'Industrie Rimouski-Neigette, Jonathan Laterreur, d'autres entreprises vont inévitablement fermer au cours des prochaines semaines, voire des prochains jours si la situation évolue.

«Ça représente des pertes énormes au niveau financier, a-t-il précisé. Il faut comprendre qu'autant les commerçants que les restaurateurs, leur modèle d'affaires est au volume.»

Il a rappelé qu’il «faut abattre une quantité énorme de travail dans une année pour arriver à faire parfois un maigre profit».

«Ce n'est pas des multinationales ces gens-là. Ce sont de petits commerçants qui travaillent fort et de faire face à la musique comme ça, c'est admirable», a ajouté M. Laterreur face aux fermetures préventives observées dans la région.

Ce dernier tente de rester optimiste et observe que si certains choisissent de fermer quelques jours de manière préventive à ce temps-ci de l'année, on pourrait espérer se rendre à la période des Fêtes.

Jonathan Laterreur a soutenu que la Chambre de Commerce travaille d'arrache-pied pour trouver des solutions et miser sur l'achat local afin d'assurer la viabilité des entreprises en territoire Rimouskois.

«On va travailler énormément sur notre campagne ''Ferment Local'' qui a lieu à chaque année qui encourage et qui fait la promotion de l'achat local qui est tellement important, parce qu'on a besoin de solidarité en ce moment», a-t-il dit.

Jonathan Laterreur espère que le gouvernement maintiendra les programmes d'aide aux entreprises, qui ont permis à plusieurs de poursuivre leurs opérations depuis le début de la pandémie. Un autre programme d'aide pourrait être adopté d'ici le 27 septembre par le gouvernement Trudeau: la prestation canadienne de relance.

Celle-ci permettrait aux travailleurs et parents en isolement de s'assurer un certain revenu. Si le projet de loi est adopté, la Chambre de Commerce et de l'Industrie Rimouski-Neigette tentera de soutenir les employeurs qui pourraient être affectés par une réduction de leur personnel afin d'assurer un roulement dans leurs commerces.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com