/news/currentevents
Navigation

Le RTC congédie 6 employés et en sanctionne 21 autres

Coup d'oeil sur cet article

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a congédié six employés et a imposé des sanctions à 21 autres à cause de leur implication dans un système de sollicitation financière pyramidale illégale de type « Ponzi » sur les lieux du travail.

C’est ce que le RTC a annoncé mardi en fin d’après-midi par voie de communiqué de presse. 

Le Réseau dit avoir été avisé de la situation l’hiver dernier et avoir immédiatement ouvert une enquête interne. 

Dans son communiqué, le RTC ne divulgue pas les emplois que les travailleurs sanctionnés occupaient au moment des faits. On ne sait pas non plus si des accusations de nature criminelle ont été portées contre les personnes concernées.  

Pas d’entrevue

« Les activités financières du RTC ne sont aucunement impliquées dans cette situation. Le stratagème visait les finances personnelles des employés, assure-t-on. La décision de sévir envers les personnes concernées vise à protéger les employés d’activités frauduleuses et à maintenir un climat de travail sain. »

Le RTC, qui n’a pas rappelé Le Journal, a prévenu d’emblée « qu’aucune entrevue ne serait accordée sur le sujet ».

La vente pyramidale est une forme d’escroquerie qui consiste à alimenter les initiateurs d’un tel système grâce à la participation financière des derniers investisseurs.