/news/coronavirus
Navigation

L’apnée du sommeil poserait un risque supplémentaire en cas de COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil pourraient avoir un risque supplémentaire de développer des complications de la COVID-19, préviennent des chercheurs britanniques.

Les scientifiques affiliés à l’Université de Warwick, au Royaume-Uni, ont examiné 18 études précédentes faisant état du lien entre la COVID-19 et le syndrome d’apnées obstructives du sommeil, le type d’apnée du sommeil le plus commun.

Dans l’une de ces études, portant sur les patients souffrant du diabète et hospitalisés pour la COVID-19, ceux qui avaient en plus des troubles d’apnées obstructives du sommeil avaient 2,8 fois plus de chance de décéder dans la semaine suivante. Selon d’autres données, de nombreux patients qui ont été admis aux soins intensifs souffraient d’apnée du sommeil.

Précautions

Comme la COVID-19 est une maladie émergente, les connaissances disponibles sont préliminaires et les auteurs ne sont pas parvenus à une conclusion définitive concernant le risque supplémentaire que poserait l’apnée du sommeil. En plus, beaucoup de gens sont atteints de celle-ci sans le savoir, ce qui complique encore la recherche, soulèvent-ils.

Ces premiers résultats devraient inciter les gens qui vivent avec cette condition médicale à prendre des précautions supplémentaires pour se prémunir contre la COVID-19 et, plus que jamais, ils devraient suivre rigoureusement leurs traitements, conseillent-ils.

Leur recommandation principale est que la recherche doit absolument se poursuivre pour mieux comprendre les liens entre l’apnée du sommeil et la COVID-19.

Dans un communiqué transmis par leur université, les scientifiques rappellent que l’apnée du sommeil est associée à d’autres problèmes de santé comme l’obésité, le diabète et l’hypertension, qui sont des facteurs de vulnérabilité relativement à la COVID-19.

Par ailleurs, selon eux, on ne peut exclure qu’elle accroisse, en elle-même, les chances d’avoir des complications de la COVID-19.

Stress oxydatif

Ils expliquent qu’il est « probable » que la COVID-19 « augmente le stress oxydatif et l’inflammation et ait des effets sur les voies de la bradykinine », une hormone qui influence le métabolisme et la pression artérielle. Or, ces mécanismes sont également affectés par le syndrome d’apnées obstructives du sommeil, disent-ils.

« Lorsque vous avez des individus dans lesquels ces mécanismes sont déjà affectés, il ne serait pas surprenant que la COVID-19 les affecte plus fortement », a déclaré la Dre Michelle Miller, auteure principale de l’étude.