/sports/opinion/columnists
Navigation

Les quads se sont littéralement envolés

Chronique Julien Cabana 0915
Photo courtoisie Le quad est un véhicule, en version VTT ou côte-à-côte, qui permet d’avoir souvent accès à l’arrière-pays, dans des endroits insoupçonnés. Il semble bien que cet été, plusieurs nouveaux adeptes aient été à même de le découvrir.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque le gouvernement a décidé de mettre le Québec en pause en mars dernier, la majorité des vendeurs de quads croyaient bien que leurs commerces ne « feraient pas vieux pas » en 2020. Pourtant, cinq mois plus tard, c’est tout le contraire qui s’est produit.

Pour avoir un portrait réaliste, j’en ai discuté avec trois spécialistes du domaine.

« Au printemps dernier lorsque le gouvernement nous a obligés à fermer les portes, nous avions beaucoup de craintes. Nous nous sentions à l’aube d’une crise économique et d’une baisse de ventes très importante. Six semaines plus tard, lors de l’ouverture, nous avons compris que nous allions assister à l’effet contraire, d’expliquer monsieur Carl Dussault de Dion Moto de Saint-Raymond. Les ventes ont été excellentes. Nous avons fracassé des records en mai, juin et juillet, jusqu’au moment où notre inventaire est tombé à zéro, dans la majorité des créneaux des produits que nous vendons. »

Après cette période intense, monsieur Dussault et son équipe ont dû affronter une autre réalité.

« Nous avons eu des coupures de la part des compagnies, ce qui a eu pour effet direct que les véhicules se sont faits très rares. Dans certains créneaux comme la moto marine, nous avons perdu beaucoup de ventes en raison du manque de véhicules. Cela a entraîné un mouvement de réservation de véhicules pour 2021. Même chose du côté des VTT et côte-à côte. Présentement, près de 80 % des véhicules commandés pour cet automne, autant dans Honda que Can Am, sont vendus. Nous avons des coupures du manufacturier qui font en sorte que dans certains segments de véhicules, nous allons en manquer avant les Fêtes. »

RENÉ CYR

« Au début de la crise, on ne savait pas comment ça allait virer. Nous avions de sérieux doutes sur notre saison, d’expliquer René Cyr de Pro Performance. Comme les gens n’avaient pas le choix que de demeurer au Québec, ils ont choisi de s’équiper pour passer de belles vacances. Les chiffres de l’année ne sont pas encore compilés. Toutefois, je puis vous dire déjà que les augmentations des ventes dans tous les types de véhicules que nous vendons sont fulgurantes. Les gens ont profité des territoires que nous avons chez nous, que se soit pour le quad, la moto hors-piste. Nous avons enregistré beaucoup de nouveaux propriétaires, autant chez les jeunes, chez les femmes que chez des gens qui faisaient un retour à ce loisir. »

Ces ventes se sont reflétées sur la disponibilité des véhicules.

« Nous sommes habitués de faire tourner la machine avec toujours en mains 35 à 40 unités disponibles en tout temps dans la marque Polaris, par exemple. Cet été, nous tournions avec trois ou quatre unités seulement. Cela nous a amenés à vivre une pénurie de véhicules parce que les usines des manufacturiers ont cessé la production et celles des fournisseurs de pièces et équipements aussi. »

Mais malgré tous ces problèmes d’approvisionnement, le spécialiste tenait à rassurer les amateurs, il y aura des véhicules 2021 disponibles cet automne. Yamaha a même décidé de lancer un nouveau modèle de Wolverine qui saura certainement plaire à bon nombre d’amateurs.

ROBERT GINGRAS

Depuis plus de 30 ans, monsieur Robert Gingras, responsable des ventes terrestres chez Adrénaline Sport, en a vu de toutes les couleurs.

« Nous avons vendu des véhicules hors route en quantité industrielle, du jamais-vu. Les consommateurs étaient au rendez-vous. La demande était exceptionnellement forte, d’expliquer le spécialiste. La production de véhicules a été suspendue durant un bon moment, autant chez Can-Am que chez Honda. Nous avons réussi à nous rendre de justesse jusqu’à l’automne. Durant les trois ou quatre dernières semaines, notre inventaire a été extrêmement bas. »

Heureusement, les compagnies ont recommencé à produire, permettant de revenir à une certaine normalité.

« Lorsque les usines ont rouvert, les compagnies ont activé la production 24 heures sur 24 pour arriver à suffire à la demande. Cela va permettre de revenir à une certaine normalité. J’attends 44 unités dans le quad de Can-Am d’ici au milieu de novembre. Nos stocks vont revenir à niveau très rapidement. Même chose du côté de Honda. Cela nous amène à avoir confiance de faire de belles ventes cet automne, avec un délai de livraison assez rapide. » Malgré tout, il ne faut pas lésiner si vous désirez un véhicule.

« De ce temps-ci, nous réservons les véhicules qui s’en viennent. Il faut comprendre que ce qui se passe présentement, c’est du jamais-vu au Québec. Dans l’ensemble de nos six concessionnaires, c’est aussi fort partout. Nous allons vers une année record. On s’aperçoit que les gens ont décidé de faire des activités au Québec. L’argent est demeuré au Québec. Les sommes dépensées dans les sports motorisés sont très impressionnantes. Présentement, la question qu’on nous pose, ce n’est pas combien ça coûte, mais bien est-ce que l’on peut l’avoir et quand. »

BESOIN DE SORTIR

Les gens ont compris qu’il y a beaucoup de choses à faire au Québec.

« On l’a vu cet été, la Gaspésie était bondée de monde comme bien d’autres régions. Les gens ont besoin de sortir. Ils découvrent des paysages et des places incroyables que nous avons chez nous. Ils n’avaient jamais pris le temps de le faire. Ils ont pu se rendre compte qu’il y a beaucoup de choses à faire au Québec en profitant du réseau de sentiers au Québec et de toutes les infrastructures disponibles un peu partout en région. »

Chose certaine, ne vous attendez pas à magasiner un véhicule comme ce fut le cas dans le passé, avec plusieurs modèles dans la salle d’exposition. La raison est simple, les véhicules arrivent et sont vendus d’avance. À l’unanimité, les trois spécialistes ont été très clairs. La meilleure façon d’avoir ce que vous désirez, c’est de réserver à l’avance en passant une commande officielle avec dépôt.