/finance/business
Navigation

Loblaw fait le pari de la télémédecine

Loblaw fait le pari de la télémédecine
AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Loblaw, propriétaire du réseau de pharmacies Pharmaprix/Shoppers Drug Mart, va investir 75 millions $ dans le fournisseur de soins virtuels Maple. 

C’est ce qu’a annoncé mardi le géant de l’alimentation qui exploite près de 1300 pharmacies au pays. L’idée, a-t-elle souligné, est d’offrir aux consommateurs canadiens «la commodité et la sécurité» d'un réseau de soins de santé numériquement connecté.

Ainsi, en échange d’une participation minoritaire dans Maple, la filiale Shoppers Drug Mart/Pharmaprix de Loblaw va investir 75 millions $.

Jeff Leger, le président de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, a expliqué dans un communiqué que la crise sanitaire actuelle a montré à quel point «les Canadiens ont besoin de nouvelles façons, notamment virtuelles, de pouvoir accéder aux soins de santé».

Présenté comme un fournisseur de télémédecine canadien en plein essor, la compagnie Maple offre via a plateforme technologie l’opportunité aux gens de se connecter en ligne avec divers professionnels de la santé, que ce soit des médecins généralistes ou des spécialistes, entre autres. Les gens peuvent ainsi communiquer directement et en tout temps avec ces derniers, en quelques minutes, grâce à leur téléphone intelligent ou ordinateur.

Selon M. Leger, le réseau de magasins et d’infrastructure de Loblaw, combinés à la technologie de Maple, peuvent «aider les Canadiens à mieux se connecter aux soins de santé dont ils ont besoin, à tout moment et où qu'ils soient».

Selon la direction de Maple, l’offre développée par sa compagnie au cours des cinq dernières années est «fiable, pratique et de haute qualité».

«Les soins virtuels ont permis de résoudre certains des problèmes de santé les plus complexes dans le monde entier, ainsi qu'ici même au Canada, grâce à nos propres programmes », a commenté le Dr Brett Belchetz, chef de la direction et cofondateur de Maple.