/sports/hockey
Navigation

Un séjour prolongé dans la LHJMQ pour Gabriel Fortier

L’espoir du Lightning a choisi de demeurer avec les Wildcats de Moncton

Gabriel Fortier
Photo courtoisie, Wildcats de Moncton L’attaquant Gabriel Fortier a participé à 28 matchs la saison dernière avec les Wildcats, amassant 31 points, dont 15 buts.

Coup d'oeil sur cet article

L’attente a assez duré pour l’attaquant Gabriel Fortier, qui a choisi de prolonger son aventure dans la LHJMQ en attendant de pouvoir amorcer sa carrière professionnelle dans l’organisation du Lightning de Tampa Bay.  

Sous contrat avec le Lightning, ce choix de deuxième ronde en 2018 se voyait faire ses débuts avec le Crunch de Syracuse dans la Ligue américaine à son année de 20 ans. 

Même quand la pandémie a commencé à déferler au mois de mars, forçant par la suite l’annulation de la saison et des séries du hockey junior majeur, Fortier était persuadé qu’il passerait à l’étape suivante à l’automne. 

Pandémie oblige, il a dû se résigner à poursuivre son association avec les Wildcats de Moncton, qui débuteront leur campagne le 2 octobre alors que la LNH et les circuits mineurs professionnels espèrent amorcer leur calendrier 2020-2021 en décembre si la situation sanitaire le permet. 

Fortier est débarqué au Nouveau-Brunswick dans les derniers jours et est présentement en isolement préventif en vertu du protocole sanitaire de la LHJMQ et des règles sanitaires de la province.  

« On est convaincus que c’est la bonne décision pour moi, a lâché en entrevue téléphonique au Journal Fortier, qui a discuté de l’enjeu avec son agent et les dirigeants du club floridien. Mon dernier match remonte à la mi-mars, et de ne pas jouer pendant neuf mois, ça n’aurait pas été une bonne solution pour mon développement. J’ai juste le goût de rejouer au hockey. » 

Privilégiée par l’espoir des Oilers d’Edmonton, Raphaël Lavoie, qui a signé un contrat avec une équipe en Suède, l’avenue de l’Europe a vite été écartée dans le cas de Fortier, qui se voyait mal demeurer de l’autre côté de l’Atlantique pour une saison entière. 

Saison en deux temps

Fortier et son clan ont toutefois avisé les Wildcats de la possibilité que le joueur quitte leurs rangs au beau milieu de la saison. Ça n’empêchera pas l’ancien capitaine du Drakkar de prendre son rôle de vétéran à cœur au sein d’un vestiaire transformé depuis la dernière partie officielle.

« J’en ai parlé avec Daniel Lacroix [entraîneur-chef] et Ritchie Thibault [directeur général]. Ils savent que je retourne avec eux pour me développer et pour aider l’équipe, et en même temps, ils sont compréhensifs de ma situation. Ils sont juste contents de m’avoir », a assuré le résident de Lachine, qui jette un œil attentif aux parties éliminatoires du Lightning. 

« La job des plus vieux, c’est de montrer l’exemple et je ne serai pas uniquement là pour me concentrer sur moi. Je fais partie d’une équipe et je veux aider les gars à se développer et à devenir meilleurs. »

Un peu de spectateurs

Contrairement à ses homologues qui évoluent avec des équipes du Québec où les matchs se tiendront à huis clos, Fortier vivra son dernier tour de piste devant une poignée de spectateurs à Moncton et dans les cinq autres marchés des Maritimes. L’ambiance s’annonce particulière. 

« L’ambiance ne sera pas vraiment présente, ce sera un peu mort, mais il faut s’adapter et ça fait partie des conditions pour jouer et je pense que les gars ont juste hâte de jouer. »