/news/transports
Navigation

Aide financière à ADM: un moratoire sur les vols de nuit réclamé par des citoyens

Coup d'oeil sur cet article

Un groupe de citoyens qui dénonce le bruit des avions invite Ottawa à obliger Aéroports de Montréal (ADM) à en faire un peu plus contre la pollution sonore avant de recevoir une aide financière. 

L’organisme Les Sentinelles de l’air de Laval (SAL) a plaidé mercredi pour que tout coup de pouce du gouvernement fédéral à ADM soit conditionné par plusieurs choses. En particulier, on estime qu’il faut mettre en place un moratoire sur les vols de nuit et permettre une représentation des groupes environnementaux au conseil d’administration d’ADM.

Rappelant qu’ADM demande une aide financière de 600 millions $ pour la construction de la gare du Réseau express métropolitain (REM), le groupe demande au ministre fédéral des Transports «de se tenir debout». Une lettre a été acheminée en ce sens au ministre Marc Garneau.

C’est ce qu’a fait savoir Raymond Prince, administrateur des SAL et également un des fondateurs des Pollués de Montréal-Trudeau.

«C’est le temps pour le ministre des Transports du Canada [...] d’exiger en retour de l’argent des contribuables qu’ADM se comporte comme une société sensible aux réalités contemporaines, transparente, soucieuse de moins polluer l’environnement des résidents du grand Montréal», a-t-il précisé dans un communiqué.

L’organisme estime qu’en raison de la pandémie actuelle, il est possible de mettre en place un tel moratoire. Il plaide également pour que le fédéral force ADM à retirer sa réclamation de 20 000 $ en dommages et intérêts à l’encontre des Pollués de Montréal-Trudeau.

Cet organisme citoyen qui s’était tourné vers le tribunal pour obtenir un décret interdisant les vols de nuit à l’aéroport Montréal-Trudeau ainsi que la tenue d’audiences publiques environnementales sur le projet de construction d’une nouvelle aérogare de 2,5 milliards $ à Dorval a été débouté.

«Ce n’est pas en cherchant à épuiser financièrement et à museler les organismes environnementaux qui se battent pour une meilleure qualité de vie qu’ADM pourra se targuer de chercher à cohabiter harmonieusement avec son milieu», a souligné Chris Isaac, également administrateur des SAL.