/sports/hockey/canadiens
Navigation

Edmundson: quatre ans et 14 M$

Edmundson: quatre ans et 14 M$
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin n’a pas donné un choix de cinquième tour aux Hurricanes de la Caroline par simple bonté. Quatre jours après la transaction, Bergevin a consenti un contrat de quatre ans et 14 M$ à l'arrière Joel Edmundson.

Edmundson, un défenseur gaucher de 27 ans, gagnera donc en moyenne 3,5 millions jusqu’à la fin de la saison 2023-2024. Pour le Manitobain, il s’agira d’une légère augmentation de salaire, lui qui touchait 3,1 millions l’an dernier avec les Hurricanes et 3 millions lors de la saison 2018-2019 avec les Blues de St. Louis.

Bergevin n’a pas choisi le montant de 3,5 millions par hasard. Le directeur général du CH ne brisera pas la hiérarchie salariale de son équipe en offrant le même montant annuel à Edmundson qu’à Ben Chiarot. 

Acquis le 4 juillet 2019, Chiarot avait paraphé une entente de trois ans et 10,5 millions avec le CH. 

À 6 pi 4 po et 215 lb, Edmundson entre dans la catégorie des gros bonhommes. Il offrira aussi de bons services au Tricolore en infériorité numérique. À son unique saison en Caroline, il a terminé au deuxième rang de son équipe pour les mises en échec (118), au troisième rang pour les tirs bloqués (91) et il était le troisième défenseur le plus utilisé en désavantage numérique avec un temps de jeu moyen de 2 min 48 s. 

Edmundson a connu sa meilleure saison sur le plan offensif avec 20 points (7 buts, 13 passes) en 68 matchs. Choix de 2e tour des Blues en 2011, il a gagné la coupe Stanley avec l’équipe du Missouri au printemps 2019. Les Blues l’avaient échangé lors de la saison morte pour le défenseur Justin Faulk.  

À Montréal, Edmundson risque de former un duo avec Jeff Petry. Claude Julien ne devrait logiquement pas toucher à son premier duo, celui de Chiarot et Weber. 

De passage à l’émission de Jean-Charles Lajoie mardi soir, Bergevin avait déjà donné un indice sur le portrait de l’équipe à la ligne bleue. 

«Si tu analyses nos défenseurs avec Weber, Chiarot, Petry, Romanov et Edmundson, nous aurons cinq bons défenseurs. Il y a aussi Kulak et Mete. Ça nous fait sept défenseurs de la LNH. Toutes les équipes veulent des défenseurs. Il y aura aussi des blessés. Il ne faut pas oublier ça.»