/news/transports
Navigation

Fusion des bureaux de projet du tramway et du 3e lien: des impacts «catastrophiques», affirme Sol Zanetti

Le député de QS, Sol Zanetti
Photo d'archives, ANNIE T. ROUSSEL Le député de QS, Sol Zanetti

Coup d'oeil sur cet article

Des impacts «catastrophiques» sur la Capitale-Nationale sont à prévoir si la fusion des bureaux de projet du tramway de Québec et du troisième lien a réellement lieu, a affirmé le député solidaire Sol Zanetti, mercredi.

Il réagissait ainsi aux propos récemment tenus par la vice-première ministre et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.

Sans mentionner explicitement la fusion des deux bureaux de projets, Mme Guilbault a plaidé à la fin août pour une «intégration renforcée» du projet de réseau structurant avec celui de troisième lien.

Si le gouvernement décide d’aller de l’avant avec cette idée, cela aurait pour effet de retarder de deux ans «un projet essentiel pour les gens de Québec», a affirmé Sol Zanetti.

«Le bureau de projet du tramway est en avance de 24 mois sur le bureau de projet du 3e lien. [...] Avec l’idée qui a été semée de fusionner les deux, ce que ça aurait comme impact concret, c’est de retarder de deux ans le projet de réseau structurant dans la Capitale-Nationale», a-t-il expliqué en point de presse.

«D’un côté, on nous dit que la CAQ désire prendre un virage vert et aller dans le sens de l’environnement et, de l’autre côté, on considère l’option de retarder de deux ans un projet phare de la lutte aux GES. Pourtant, on sait à quel point le temps est précieux sur cet enjeu, on ne peut certainement pas se permettre d’en perdre davantage», a ajouté par la suite le député de Jean-Lesage.