/sports/soccer/impact
Navigation

Un rouge qui coûte cher

Indiscipliné, Rudy Camacho disjoncte et coule son équipe

SOCCER-USA/
Photo USA Today Sports Le coup de poing asséné par Rudy Camacho au genou de Fredy Montero lui a valu un carton rouge qui a coûté un but voire la victoire à l’Impact à Vancouver, hier soir.

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a joué une bonne heure avec un homme en moins et a accordé deux buts en trois minutes en fin de première demie et a échappé la qualification pour la finale du Championnat canadien en s’inclinant 3 à 1 contre les Whitecaps de Vancouver.

C’est donc le Toronto FC qui rencontrera le champion du tournoi de la Première ligue canadienne en finale.

L’Impact n’avait besoin que d’une victoire, peu importe le pointage, pour atteindre la finale. Mais fatigué et privé d’un joueur, le Bleu-blanc-noir a été incapable de se sortir du trou qu’il s’était creusé en première demie malgré de belles intentions en deuxième demie.

Romell Quioto a marqué un beau but à 20 minutes de la fin et a relancé l’espoir, mais Fredy Montero a profité du fait que l’Impact avait ouvert le jeu pour inscrire un second but (78e) et tuer le match.

  • ÉCOUTEZ la chronique sportive de Jean-François Baril à QUB radio :

Égoïste

Rudy Camacho a pété les plombs en fin de première demie et a coûté le match à son équipe en écopant un carton rouge égoïste.

Frustré qu’aucune faute n’ait appelé sur un coup qu’il venait de prendre, il s’est vengé sur Fredy Montero, venu le narguer, en lui donnant un coup de poing au genou gauche. Et Montero a sorti ses talents d’acteurs en tombant au sol.

Camacho a été expulsé sur le champ et comme la faute a été commise dans la surface de l’Impact, les Whitecaps ont obtenu un tir de pénalité que Montero a réussi (41e minute).

Ébranlé, l’Impact a de nouveau fléchi les genoux et Cristian Dajome en a profité pour inscrire le second des siens trois minutes plus tard (44e) devant un Jukka Raitala qui avait l’air d’une statue de sel.

Conséquences

Camacho a coûté trois buts en trois matchs. Il a fait cadeau d’un but à Jozy Altidore du Toronto FC la semaine dernière et a marqué contre son camp dimanche contre les Whitecaps. 

Après un geste comme celui-là, qui a pratiquement tué toute chance qu’avait l’Impact d’atteindre la finale du Championnat canadien, on s’imagine mal qu’il n’y aura pas de conséquence.

D’abord, si Emanuel Maciel a reçu un match supplémentaire de suspension pour son tacle sur Cristian Dajome dimanche, on peut s’attendre à ce que Camacho en reçoive un ou deux de plus.

Et à l’interne, one ne risque pas de passer l’éponge immédiatement sur ce geste commis sans égard à l’importance de l’enjeu, comme l’a mentionné Thierry Henry après la rencontre.

«Nous allons devoir gérer la situation à l’interne. Nous avons perdu un match contre Toronto d’une certaine façon et on perdu celui-ci d’une autre.»

Ce carton rouge est coûteux pour l’Impact à plus d’un égard. Il lui coûte surtout la chance de participer à la Ligue des champions de la CONCACAF en 2021.

Ensuite, il empêche l’Impact de remonter au classement de l’Association Est de la MLS puisqu’une victoire lui aurait permis de rejoindre Orlando en 4e place.

Le Bleu-blanc-noir aurait pu aussi trouver une certaine forme de constance en remportant une seconde victoire consécutive.

Au lieu de ça, il ne fait qu’alterner victoires et défaites depuis six rencontres.

L’Impact disputera son prochain match dès dimanche en rendant visite à l’Union de Philadelphie.

3
1
Vancouver
Gardien:
Thomas Hasa
Défenseurs:
Jake Nerwinski, Ranko Veselinovic , Derek Cornelius, Cristián Gutiérrez.
Milieu:
Janio Bikel (remplacé par Michael Baldisimo à la mi-temps), Russell Teibert, Theo Bair (remplacé par Leonard Owusu à la 62e), David Milinkovic (remplacé par Ali Adnan à la 73e), Cristian Dájome (remplacé par Yordy Reyna à la 89e).
Attaquant:
Fredy Montero (remplacé par Tosaint Ricketts à la 89e)
Montréal
Gardien:
Clément Diop
Défenseurs:
Zachary Brault-Guillard, Rudy Camacho, Luis Binks, Jukka Raital.
Milieu:
Samuel Piette (remplacé par Bojan à la 78e), Victor Wanyama, Saphir Taïder, Orji Okwonkwo (remplacé par Lassi Lappalainen à la 79e), Shamit Shome (remplacé par Rod Fanni à la 43e).
Attaquant:
Romell Quioto.
But
VANCOUVER : Fredy Montero 2 (sur pénalty à la 41e et à la 78e), Cristian Dájome (44e) MONTRÉAL : Romell Quioto (70e)
Cartons
VANCOUVER : Ranko Veselinovic (31e) MONTRÉAL : Rudy Camacho (37e), Samuel Piette (45e +1).

Bulletin des joueurs  

Luis Binks 7,5/10

Il est dominant dans le jeu aérien en dégageant une grande quantité de ballon de la tête. Il gère la surface avec beaucoup d’aplomb.

Romell Quioto 7,5,/10

Il a une très bonne présence physique dans la surface adverse et est extrêmement combattif. Il montre l’exemple avec sa hargne et marque un beau but.

Samuel Piette 7,5,/10

Il semble prendre plaisir à contribuer offensivement, mais il demeure alerte en récupération de ballon, ce qui élargit agréablement sa palette de jeu.

Clément Diop 7/10

Malgré les trois buts, on ne peut pas lui adresser de reproche. Il a surtout été victime des circonstances.

Zachary Brault-Guillard 7/10

Encore engagé dans son couloir. Il veut appuyer l’attaque, mais il y a encore un peu de boulot à faire sur la qualité de ses centres.

Victor Wanyama 7/10

Il est imposant physiquement quand il se trouve en périphérie de la balle et sait dénouer les situations tendues.

Saphir Taïder 7/10

Offre de bons ballons et tente souvent d’alimenter les joueurs dans la surface, ce qu’il a fait avec succès sur le but de Quioto.

Rod Fanni 7/10

Entré en fin de première demie, il a fait un travail honnête pour remplacer Camacho.

Jukka Raitala 6/10

Il avait les pieds pris dans le béton sur le second but du match, il se devait de défier Dajome. Il demeure tout de même généralement fiable défensivement.

Bojan Krkic 6/10

Il y a longtemps qu’on ne l’avait pas vu et on ne peut pas dire qu’il a tout fait pour qu’on se souvienne de lui, mais le contexte n’était pas évident.

Orji Okwonkwo 5,5 /10

Quelques tentatives intéressantes, une bonne frappe qui force Hasal à se distinguer, mais pas encore assez de poids sur l’attaque.

Shamit Shome 5/10

Il quitte tôt à la suite de la réorganisation forcée par le carton rouge de Camacho. Mais il n’a rien cassé pendant la demi-heure qu’il a jouée.

Rudy Camacho 0/10

Il a pété les plombs en première demie en pratiquant son karaté sur le genou de Fredy Montero, a été expulsé et a coûté un but sur la pénalty qui a suivi.