/sports/hockey
Navigation

Un Lightning bien différent sans Brayden Point

L’attaquant demeure un cas incertain pour jeudi soir face aux Islanders

HKN-HKO-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKETS-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-F
Photo d'archives, AFP Brayden Point a été la bougie d’allumage du Lightning depuis le début des séries.

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas le talent qui manque chez le Lightning. En fait, la formation floridienne semble tellement bien nantie qu’on peine à croire qu’un seul absent peut faire une si grande différence.

Pourtant, c’est le cas. Et on ne parle pas de Steven Stamkos. Le capitaine du Lightning n’a pas joué depuis le 25 février, ce qui n’a pas empêché la troupe de Jon Cooper de conserver un dossier de 16-8-1 (13-5 en séries) sans lui.

Le morceau qui semble manquer le plus au Lightning est Brayden Point. L’attaquant de 24 ans a déclaré forfait dans deux des cinq matchs de cette série face aux Islanders. Chaque fois, le Lightning a subi la défaite.

Avec l’avance de 3 à 1 dans la série, on pouvait comprendre Cooper de ménager celui qui se veut son meilleur buteur depuis le début des séries éliminatoires. Mais, maintenant que les New-Yorkais ne sont qu’à un gain d’égaler la série, peut-il réellement s’en priver ? Sans compter que Point a inscrit au moins un point dans 14 des 16 rencontres auxquelles il a pris part.

Mercredi après-midi, l’entraîneur du Lightning n’a pas voulu confirmer s’il ferait appel à Point ce soir. Cependant, devant l’insistance des journalistes, il a fini par entrouvrir une porte.

« Tu ne veux pas placer un joueur dans une position où il ne peut pas produire. Au fil des ans, j’ai remarqué qu’un joueur blessé ne joue pas de la même façon. Il arrive qu’il faille les protéger d’eux-mêmes, a-t-il déclaré, ne voulant visiblement pas en dire trop. Dans ce cas précis, j’espère qu’on n’a pas vu Point pour la dernière fois. On pourrait le voir aussi tôt que vendredi soir. Mais je n’ai pas la réponse. »

Deux balles de match

En l’absence de Point, on a vu Tyler Johnson au centre de Nikita Kucherov et d’Ondrej Palat à quelques occasions. Ce qui n’était pas sans rappeler les séries de 2015, époque où les trois formaient le trio des Triplets.

Toutefois, c’est surtout Anthony Cirelli qui remplace Point auprès des deux Européens. Une combinaison qui ne semble pas nécessairement couronnée de succès.

Cirelli n’a toujours pas obtenu de point contre les Islanders, et ce trio recomposé n’a toujours pas marqué à forces égales.

« C’est certain que Point nous manque, a admis Palat. Mais je pense que nous avons bien joué avec Cirelli. Il est un excellent joueur. C’est un patineur rapide qui exerce beaucoup de pression en échec avant. »

Parlant de pression, ils sont plusieurs à penser qu’en raison de ce revers en deuxième période de prolongation, elle a basculé du côté du Lightning. Ce à quoi Barry Trotz, l’entraîneur des Islanders a répondu : « Je vous dirai ceci : il nous reste une seule vie, alors qu’il leur en reste deux. Alors, dites-moi, qui croyez-vous ressent le plus de pression ? »

D’ailleurs, si on veut emprunter une analogie propre au tennis, on peut dire que le Lightning possède encore deux balles de match.