/news/coronavirus
Navigation

Le privé appelé en renfort pour les tests

Coup d'oeil sur cet article

La grande région de Québec est en voie d’augmenter de façon substantielle sa capacité d’analyse en se tournant vers le privé et ses régions voisines.

• À lire aussi: La Capitale-Nationale «frôle la ligne» du niveau d’alerte orange

• À lire aussi: 3 heures d’attente pour un test

D’environ 1900 analyses par jour il y a une semaine, le nombre de tests devrait grimper aux environs de 3000.

Entente signée

Le CHU de Québec, responsable des laboratoires, et le CIUSSS de la Capitale-Nationale confirment qu’une entente a récemment été signée avec une entreprise privée de laboratoire.

« Nous avions augmenté la capacité avec nos équipements, notamment avec du temps supplémentaire, dans les derniers jours. Nous avons même fait environ 3000 analyses mardi, mais nous ne sommes pas en mesure de le faire chaque jour », explique le porte-parole du CHU, Bryan Gélinas, pour expliquer ce virage vers le privé.

L’entente en question est confidentielle.

tests au Saguenay

Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean débutera aussi au cours des prochains jours des analyses pour la région de Québec.

Un total de 300 à 400 tests traverseront la Réserve faunique des Laurentides pour être analysés à l’autre bout de la 175.

Quant aux effectifs au sein des équipes de dépistage, ils ont eux aussi été augmentés. Quelque 70 employés ont été recrutés.

« On a été un peu pris par surprise, on n’attendait pas autant de cas aussi rapidement. [...] On a fait ça [l’ajout de personnel] en 10 jours », précise le Dr Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim de la Capitale-Nationale.