/lifestyle/techno
Navigation

À quelques semaines des élections américaines, comment détecter les «deepfakes», façon Microsoft

À quelques semaines des élections américaines, comment détecter les «deepfakes», façon Microsoft

Coup d'oeil sur cet article

On a vu, dernièrement les possibilités, qu’offre une application d’hypertrucage vidéo (deepfake) comme Reface au grand public. Mais quand l’objectif vise à déstabiliser un pays, un processus électoral ou un adversaire, c’est une tout autre paire de manches. 

Très présents sur les médias sociaux, les vidéos, les images et les fichiers audio hypertruqués manipulés par intelligence artificielle (IA) demeurent très difficiles à détecter.

C'est ce à quoi le géant des logiciels Microsoft s’est attaqué pour les débusquer à l’aide de nouvelles technologies pour déchiffrer le vrai du faux, surtout en cette période électorale américaine où des pays comme la Russie essaient de perturber le processus électoral.

Car, dans cet univers de désinformation et de fausses nouvelles, les deepfakes peuvent faire dire à des personnalités bien en vue des choses qu’ils n’ont pas dites ou les placer à des endroits où ils n’étaient pas.

Des éléments imperceptibles à l’œil humain 

Plus tôt ce mois-ci, Microsoft a dévoilé sur son blogue un tout nouveau système appelé Video Authenticator capable d’analyser une photo ou une vidéo et de lui attribuer un pourcentage de chance ou un score de confiance, advenant que le média soit artificiellement manipulé.

Dans le cas d'une vidéo, ce système peut fournir ce pourcentage en temps réel sur chaque image pendant la lecture de la vidéo.

Comment Video Authenticator fonctionne-t-il? Le système est en mesure de détecter, au niveau des pixels, les éléments subtils de décoloration ou de niveaux de gris difficilement détectables par l’œil humain.

Et inversement, il devient possible pour les producteurs ou éditeurs d’étiqueter leurs médias et contenus avec des certificats numériques qui s’intègrent aux métadonnées – fournissant ainsi un point de référence qui en assure l’authenticité.

À partir de là, un module peut être intégré aux navigateurs web qui comparent ces mêmes certificats avec les bases de données du système d’authenticité Microsoft.

Le système développé par Microsoft fera partie du programme Reality Defender 2020 qui vient en aide aux organisations à travers les limites et les considérations inhérentes à toute technologie de détection de faux médias.

À lire:

Reface, l'application d'hypertrucage accessible au grand public

Test éclair 

C’est en anglais, mais saurez-vous passer avec succès ce petit test sur l’hypertrucage?