/world/usa
Navigation

Mécontent du patron du FBI, Trump n’exclut pas de le remplacer

Mécontent du patron du FBI, Trump n’exclut pas de le remplacer
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le président américain, Donald Trump, s’est dit mercredi très mécontent du directeur du FBI Christopher Wray, n’excluant pas de le remplacer. 

«Nous examinons différentes possibilités», a-t-il déclaré, interrogé sur la possibilité de s’en séparer.

«Je n’ai pas aimé ses réponses hier [jeudi]», a-t-il ajouté depuis les jardins de la Maison-Blanche avant de s’envoler pour le Minnesota.

Quel est donc l'objet du courroux présidentiel vis-à-vis du patron de la puissante police fédérale? Son témoignage de jeudi devant le Congrès.

 Nous voyons Antifa plutôt comme une idéologie ou un mouvement qu’une organisation», a-t-il notamment déclaré.

Depuis plusieurs mois, Donald Trump accuse les «Antifa» d’avoir fomenté les violences aux États-Unis en marge des manifestations contre le racisme et les violences policières. Il avait même évoqué, fin mai, la possibilité de désigner cette mouvance comme organisation terroriste.

Lors de son audition, Christopher Wray avait aussi insisté sur le fait que les Russes étaient «très actifs pour influencer l’élection de 2020 (...), semer la division (...) et dénigrer Joe Biden», l’adversaire démocrate de Donald Trump pour la présidentielle de novembre.

«Qui est le grand problème? Le grand problème, c’est la Chine», a réagi M. Trump vendredi. «Le fait qu’il ne le dise pas, cela me contrarie».