/finance/news
Navigation

Comment financer l’achat d’un chalet

Luxury Cedar cabin home with Large pine tree and pond
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

En ces temps de pandémie, l’idée d’acquérir un chalet semble faire son bout de chemin dans la tête de plusieurs personnes. Mais encore faut-il être en mesure de financer le projet. 

• À lire aussi: Comment financer vos projets immobiliers?

Posséder un chalet permet de jouir d’un havre de paix où il fait bon se retirer loin des contraintes de la ville, en plus de gagner un revenu supplémentaire dans le cas d’un chalet locatif. Mais actuellement, le nouvel acheteur qui souhaite se lancer dans la mêlée doit s’attendre à rivaliser avec plusieurs autres acquéreurs potentiels.

Pour avoir de meilleures chances de mettre la main sur le chalet convoité, vous avez tout intérêt à préparer la bonne stratégie de financement avant de faire votre première offre d’achat. Voici les principales stratégies :

1. Contracter une nouvelle hypothèque

Vous pouvez normalement obtenir un financement allant jusqu’à 80 % du prix d’achat. Et en utilisant une assurance prêt hypothécaire, il est possible de financer jusqu’à 95 % d’un chalet réservé à votre usage personnel.

2. Utiliser l’équité

Si vous possédez déjà une propriété, vous pouvez utiliser l’équité disponible afin de financer une partie de votre chalet, notamment la mise de fonds.

3. Faire un partenariat

Vous pouvez séparer l’hypothèque et la mise de fonds avec un autre propriétaire, ce qui facilitera le financement de votre chalet. Toutefois, assurez-vous de bien vous entendre avec votre partenaire d’achat.

4. Faire une location-achat

Cette option vous permet, via une entente notariée, d’être locataire de votre chalet pendant quelques mois ou années, avant d’en devenir propriétaire.

Je veux tirer un revenu de mon chalet

Si vous faites la location de votre chalet sur une base plus qu’occasionnelle, le financement de votre investissement rentre dans la catégorie commerciale.

Le financement d’un chalet commercial est plus difficile que dans le cas d’une résidence secondaire. D’abord, il faut savoir qu’il n’est normalement pas possible d’assurer votre prêt hypothécaire par des assureurs tels que Genworth ou la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). La mise de fonds peut varier de 20 % à 40 % et l’amortissement peut être de 15, 20 ou 25 ans.

De plus, la banque peut se montrer réticente étant donné que les revenus de location ne sont pas toujours réels au moment de l’acquisition. 

À savoir  

  • Si vous optez pour la construction de votre chalet, les principes de financement sont les mêmes, sauf que la banque vous accordera votre financement par déboursés progressifs tout au long de l’avancement de votre projet de construction.   
  • Un chalet accessible à l’année, doté de l’eau courante et de l’électricité et assez près des centres urbains est beaucoup plus facile à financer qu’un chalet trois saisons loin de tout et dépourvu de services.   
  • Les banques et les caisses situées dans les régions de villégiature sont souvent plus ouvertes à financer un chalet. Vous pouvez également retenir les services d’un courtier hypothécaire spécialisé dans le financement de chalet.   
  • Dans un marché où les acheteurs se font la compétition, vous aurez plus de chances d’obtenir une offre d’achat acceptée si vous vous êtes préalablement doté d’une préapprobation hypothécaire.   
  • À moins de ne posséder aucune autre propriété ou encore de déclarer votre chalet comme étant votre résidence principale, il faudra payer de l’impôt sur le gain en capital lors de la revente de votre chalet.      

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.