/investigations/truth
Navigation

Vers un déficit record

Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor.
Photo Jean-François Desgagnés Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor.

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ

Le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a été questionné lundi sur le déficit du Canada pendant la crise. 

« Nous avons au Canada un des taux d’endettement par rapport à la taille d’économie les plus faibles de tous les pays développés et certainement un des plus faibles dans l’histoire du pays », a-t-il répondu, soutenant que le pays se trouve dans une situation favorable.  

LES FAITS

Avant le début de la pandémie, le Canada avait effectivement l’un des meilleurs taux d’endettement parmi les pays développés, ce qui offrait une marge de manœuvre pour mettre en place plusieurs mesures visant à faire face au coronavirus.  

Selon le Directeur parlementaire du budget, le déficit du Canada représenterait déjà 12 % du produit intérieur brut (PIB) en 2020-2021 alors que seulement la moitié de l’année financière est écoulée. « En proportion de l’économie, ce déficit budgétaire serait le plus important déficit jamais enregistré [depuis qu’on compile les données de cette façon, en 1966-1967] », a-t-il écrit en juin.  

Ce déficit record pourrait encore plus se gonfler puisque le gouvernement de Justin Trudeau doit présenter un nouveau plan de relance économique cet automne. D’autres dépenses pourraient donc s’ajouter au manque à gagner qui est déjà de 343 milliards $ cette année.  

Notons aussi que l’agence de notation Fitch a abaissé en juin la cote de crédit du Canada en lien avec la « détérioration de ses finances publiques » pendant la pandémie. 

Le chiffre de la semaine : 849 $  

Il s’agit du coût moyen par mois pour un logement à Gatineau selon une enquête de la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Il s’agit du deuxième plus haut loyer moyen au Québec selon la SCHL qui recense les coûts moyens des loyers dans les villes de plus de 10 000 habitants. La seule ville québécoise dont la moyenne est plus élevée est Saint-Sauveur, à 994 $. Cette moyenne est cependant gonflée par la large part de locations récréotouristiques. Gatineau est donc la grande ville dont les loyers sont les plus élevés au Québec, comme l’a indiqué le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin cette semaine en réagissant à l’entente de principe conclue entre Québec et Ottawa pour le logement social. Sa ville est suivie par Montréal à 841 $ et Québec à 838 $. La moyenne québécoise est de 800 $. Les trois villes où les loyers sont les moins chers sont La Tuque (428 $), Dolbeau-Mistassini (460 $) et Saint-Raymond-de-Portneuf (481 $). 

– Marie Christine Trottier