/finance/news
Navigation

Vos rénovations vous offrent-elles un bon retour sur investissement?

Room repair. Interior finish. young builder makes a plasterboard ceiling, standing on a stepladder
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si vous pensez à faire des rénovations, vous vous demandez peut-être lesquelles ajouteront davantage de valeur à votre maison. Voici celles qui vous en donneront le plus pour votre argent.

• À lire aussi: Comment financer vos projets immobiliers?

Certaines rénovations sont extrêmement rentables, alors que d’autres n’apportent que peu de valeur supplémentaire à votre propriété. Et ce n’est pas qu’une question de coût. Il faut aussi prendre en considération la pièce que vous améliorez, mais aussi le quartier dans lequel vous êtes situé.

Le principe de conformité

Si vous rénovez dans le but de vendre à court terme, assurez-vous de respecter le principe de conformité. « Cela signifie qu’il faut rester au même niveau de prix que le secteur dans lequel est située votre propriété », explique Pierre Goudreau, évaluateur agréé et président de l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec. Par exemple, si la moyenne des maisons de votre quartier est de 400 000 $, il y a fort à parier que vous ne réussirez pas à récupérer le coût de vos rénovations si vous investissez 150 000 $ dans une nouvelle cuisine. Inversement, dans un secteur où les propriétés sont d’un million $ et plus, une nouvelle cuisine bas de gamme sera du plus mauvais effet sur les acheteurs potentiels. « Dans ce cas, des rénovations qui ne respectent pas le principe de conformité vont réduire la valeur au lieu de l’améliorer. On doit se conformer au marché dans lequel on se situe », prévient Pierre Goudreau.

Les championnes de la rentabilité

Les rénovations qui permettent de maintenir la structure de la maison en bon état rapportent gros : toiture, revêtement extérieur, maçonnerie, etc., sont très rentables. Pourquoi ? Tout simplement parce que ne pas les faire amoindrira de beaucoup la valeur de votre propriété. Si votre toit coule, par exemple, les acheteurs potentiels négocieront le prix à la baisse. Refaire la fenestration, en particulier si cela améliore l’efficacité énergétique, sera aussi très payant.

Quant aux rénovations pièce par pièce, la cuisine et la salle de bain sont les championnes du retour sur investissement, pour autant que l’on respecte le principe de conformité. « En remettant ces pièces au goût du jour, on peut récupérer jusqu’à 100 % du coût », indique Pierre Goudreau. Devriez-vous choisir de la robinetterie très coûteuse ou rester dans les standards ? Selon Pierre Goudreau, si vous rénovez pour vendre, des robinets à 250 $ plutôt qu’à 1 000 $ vous aideront à rentrer plus vitre dans votre argent.

Repeindre votre demeure vous procurera aussi un excellent rendement, souvent de 100 %. En revanche, refaire un sous-sol est moins payant, car cela nécessite un investissement important qu’on prend souvent du temps à récupérer sur la valeur de la maison.

Attention : des rénovations trop personnalisées – une chambre rose bonbon ou un cinéma maison – ne seront pas nécessairement appréciées des acheteurs. Il en va de même pour un cellier ou une piscine creusée. « Dans ce cas, il faut considérer que ces rénovations sont faites pour votre propre confort, et que vous les effectuez parce que vous avez l’intention de demeurer dans votre maison longtemps. Vous allez finir par avoir un retour sur investissement, mais seulement sur le long terme », souligne Pierre Goudreau.

Il ajoute que faire affaire avec un expert, un évaluateur agréé par exemple, peut aider à rentabiliser vos rénovations en vous aidant à faire de bons choix et à respecter le marché qui vous environne. Une bonne façon de maximiser votre investissement.

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT DE VOS RÉNOVATIONS 

Pierre Goudreau a évalué le rendement potentiel en fonction des rénovations effectuées. Ces fourchettes sont des estimations et peuvent varier en fonction de la qualité des matériaux, de la propriété elle-même, du secteur dans lequel elle est située, etc. Elles donnent toutefois une bonne idée du rendement possible.  

  • Cuisine : 75 à 100 %  
  • Salle de bain : 75 à 100 %  
  • Peinture intérieure : 80 à 100 %  
  • Toiture : 75 à 100 %  
  • Fenestration : 75 à 100 %  
  • Sous-sol : 50 à 60 %  
  • Revêtement extérieur : 50 à 100 %