/opinion/columnists
Navigation

Complotistes en dérape

Coup d'oeil sur cet article

À la base, il faut éprouver de sérieux problèmes pour avoir l’idée d’insulter les autres sur les réseaux sociaux. Mais quand des complotistes vont jusqu’à menacer des politiciens par ces mêmes canaux, il y a de quoi se demander où s’en va notre monde.

Le dossier fort intéressant sur la génération COVID, paru dans nos pages hier, fait ressortir l’inquiétude des jeunes à propos de l’endettement public qui leur pèsera sur les épaules, après cette crise. Ils se font aussi du souci par rapport au marché du travail, et face à leur avenir en général.  

À ces préoccupations, on peut ajouter qu’il est inquiétant aussi de voir quel monde divisé et trop polarisé nous leur laissons.  

Menaces et insultes 

Les menaces acheminées récemment au premier ministre Legault, de même qu’au directeur national de Santé publique et au député Pascal Bérubé font ressortir l’un des côtés les plus sombres de l’être humain.  

Nourri par les réseaux sociaux où tous se croient tout permis, ce côté sombre s’est dangereusement obscurci chez plusieurs têtes brûlées, en ces temps de COVID.  

Et on ne peut pas faire comme si ces zigotos n’existaient pas. Il faut s’en préoccuper.  

Idiots finis 

En cas de doute sur cette nécessité, allez voir les commentaires sous les publications récentes du premier ministre, et pire encore, de la vice-première ministre Geneviève Guilbault, à propos de la pandémie et des mesures sanitaires en vigueur. Il y a de quoi être gêné !  

Des idiots finis se permettent de publier des photos truquées où la politicienne est exposée de façon dégradante. On insulte, on dénigre, on ridiculise, on paranoïe et on relaie de fausses informations laissant entendre qu’il n’y a pas de pandémie et qu’on vit dans une dictature.  

Mais où sont les arguments ? Où est le véritable débat, structuré et intelligent ? Nos jeunes méritent mieux qu’un monde marqué par une révolution de jambons.