/sports/football
Navigation

Du grand Russell Wilson

Coup d'oeil sur cet article

Russell Wilson a lancé cinq passes de touché et les Seahawks de Seattle ont vaincu les Patriots de la Nouvelle-Angleterre 35 à 30, dimanche soir, au CenturyLink Field.

À égalité 14 à 14 à la demie, le pivot a ouvert la machine lors des deux derniers quarts. Les Pats ont suivi la cadence, mais ils ont échoué dans les derniers moments de la rencontre. À une seule verge de la zone des buts, le quart-arrière Cam Newton a essayé d’inscrire son troisième touché au sol, mais la défensive des Seahawks a fait le boulot.

Wilson a été brillant, lui qui a complété 21 de ses 28 passes tentées pour 288 verges. Il a également fait preuve de diversité avec ses cibles pour des majeurs, alors que cinq de ses coéquipiers ont attrapé l’un de ses relais dans la zone payante.

De son côté, Newton a très bien fait malgré le revers. Le nouveau venu en Nouvelle-Angleterre a réussi 68% de ses passes pour 397 verges et un touché. Il a également couru avec le ballon à 11 reprises pour 47 verges et deux majeurs.

L’autre réussite de l’équipe perdante a été obtenue grâce à un larcin de Devin McCourty.

James White absent pour une excellente raison

Le demi offensif des Pats James White devait affronter les Seahawks, mais son père Tyrone est décédé à la suite d’un accident de la route plus tôt en journée, tandis que sa mère se trouve dans un état critique à l’hôpital.

Selon la chaîne radiophonique FOX Sports 640, le joueur concerné a déclaré forfait pour la rencontre en apprenant la triste nouvelle. Le père de White était policier dans la ville de Miami. Les circonstances entourant la collision n’ont pas été précisées.

Le porteur de ballon avait accumulé 52 verges en attaque durant le premier duel de la saison des siens, le 13 septembre, contre les Dolphins de Miami.