/news/coronavirus
Navigation

Trois régions passent maintenant en alerte orange

L’augmentation des cas de coronavirus et de nouvelles éclosions oblige le gouvernement du Québec à agir

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement provincial a resserré les règles sanitaires à Montréal, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches hier en les plaçant en zone orange, à cause de l’augmentation des cas de coronavirus.

• À lire aussi: La seconde vague est là, dit un scientifique

• À lire aussi: Voici à quoi ressemblera un confinement partiel 

« Malheureusement, la contagion s’est amplifiée dans trois régions. Les cas augmentent, les éclosions se multiplient et nos capacités de soigner les malades diminuent », a expliqué le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors d’une conférence de presse à Montréal hier en fin d’après-midi.

Le D<sup>r</sup> Horacio Arruda et le ministre de la Santé, Christian Dubé, ont demandé hier aux Québécois de respecter les nouvelles consignes.
Photo Martin Alarie
Le Dr Horacio Arruda et le ministre de la Santé, Christian Dubé, ont demandé hier aux Québécois de respecter les nouvelles consignes.

Depuis deux jours, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 dépasse la barre des 400, du jamais vu depuis le mois de mai.

« On a des zones qui passent à l’orange, ce qui veut dire que la transmission communautaire est augmentée », a précisé le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.  

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, sur QUB Radio:    

Alors, pour endiguer la multiplication des infections dans les régions visées, de nouvelles mesures sanitaires plus strictes sont mises en place depuis ce matin (voir plus bas). 

Celles-ci concernent principalement les bars, les restaurants, les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les rassemblements.  

En contrôle

Par ailleurs, M. Dubé a tenu à encourager les Québécois qui se trouvent en zone orange à faire des efforts en limitant au maximum les voyages dans les zones jaunes et vertes, en réduisant les visites aux amis et à la famille.

« Si on donne un coup dans les prochaines semaines, je pense qu’on peut très bien réussir à rabaisser la contagion », a assuré le ministre.

Comme lui, le Dr Arruda, a voulu se montrer rassurant. Il a notamment affirmé que,pour le moment, même si la situation est « préoccupante », il n’y avait aucune perte de contrôle.

M. Dubé a aussi tenu à rappeler qu’il n’est pas impossible de repasser en zone jaune et même verte, si les efforts sont faits. Mais il soutient que si le relâchement se poursuit, ces régions pourraient passer au niveau d’alerte rouge, avec des mesures encore plus restrictives.

De son côté, le premier ministre du Québec, François Legault, a demandé à de jeunes caquistes lors d’un congrès en ligne de l’aider à convaincre les sceptiques. 

« Il n’y a rien de mieux qu’un jeune pour convaincre un autre jeune », a-t-il dit. 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Marc Hamilton, microbiologiste et président du Groupe Eurofins EnvironeX, avec Pierre Nantel sur QUB radio:  

Prière de ne pas se ruer sur les tests

Le ministre de la Santé a également demandé aux citoyens de ne pas se ruer vers les centres de dépistage, afin de laisser la priorité à ceux qui ont des symptômes ou qui ont été en contact avec des personnes positives.

« Ce n’est pas parce que votre région change de couleur qu’on vous demande d’aller vous faire tester », a martelé M. Dubé.

Le Dr Arruda a rappelé que le test de dépistage n’est pas une mesure de protection.


♦ Certains secteurs des Laurentides (MRC de Deux-Montagnes, de Mirabel, de la Rivière-du-Nord et de Thérèse-​De Blainville) et de Lanaudière (MRC Les Moulins et de L’Assomption) passent en jaune.

zone orange                    

  • Montréal,   
  • Capitale-Nationale*  
  • Chaudière-Appalaches   

BARS ET RESTAURANTS

Photo d'archives, Agence QMI

Dans les bars, on ne pourra plus vendre d’alcool après 23 h, et les portes devront fermer à minuit. Il y aura un maximum de six personnes par table.

Même chose dans les restaurants : les tables ne pourront être occupées que par un maximum de six personnes. Et comme pour les bars, la fin de la vente d’alcool sera à 23 h, et la fermeture, à minuit.  


RÉUNION À LA MAISON

Photo d'archives, Ben Pelosse

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a appelé les gens dans les zones orange d’éviter de se rassembler. Pas plus de six personnes ou deux familles dans une résidence privée. « Je vous demande de faire un effort particulier dans les prochaines semaines », a-t-il imploré, alors que les derniers cas de COVID ont surtout éclos dans les événements privés.  


VISITES LIMITÉES DANS LES CHSLD

Photo courtoisie

Dans les CHSLD, les visites à des fins humanitaires et les visites des proches aidants demeurent permises. Dans les résidences pour aînés (RPA), six personnes maximum peuvent être présentes dans une unité locative, incluant le résident.


DÉPLACEMENTS ENTRE RÉGIONS

Le ministre Dubé a exhorté les citoyens qui habitent les zones orange à ne pas voyager vers les zones jaunes ou vertes.  


*Agglomération de Québec, incluant Saint-Augustin-de-Desmaures, L’Ancienne-Lorette et Wendake, ​MRC de L’Île-d’Orléans, de la Jacques-Cartier et de la Côte-de-Beaupré​

Partout au Québec          

RASSEMBLEMENTS PUBLICS LIMITÉS À 50 OU À 25 PERSONNES

Photo courtoisie, TVA Nouvelles

Le nombre de personnes réunies lors d’événements publics passe de 250 à 50, puis à 25 en zone orange. Cette nouvelle mesure concerne notamment les rassemblements dans les salles louées, les lieux de culte, les événements festifs, les mariages, les BBQ et les pique-niques.


ÇA NE CHANGE PAS

Aucun changement n’a été annoncé pour les sports étudiants, les gymnases et les salles de spectacles où la capacité maximale est maintenue à 250 personnes. La santé publique n’observe pas encore assez de transmissions dans ces milieux.  

462 nouveaux cas        

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com