/news/provincial
Navigation

Colisée Pepsi: Régis Labeaume confirme le retard pour la démolition

Colisee Pepsi
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le chantier de démolition du Colisée, qui tarde à être lancé, ne sera visiblement pas complété d’ici la fin de l’année 2020, comme l’espérait la Ville de Québec à l’origine.

Interrogé à ce sujet, lundi, le maire Régis Labeaume s’est rendu à l’évidence au sujet de l’échéancier initial qui ne sera visiblement pas respecté. «Je pense que ça ne sera pas fait pour décembre comme je peux voir... Écoutez, je ne suis pas à jour aujourd’hui sur [la situation] du Colisée. Je vais vous revenir», a-t-il laissé tomber en point de presse.

L’appel d’offres pour les travaux de déconstruction n’a toujours pas été lancé, alors que la Ville avait prévu le faire au début du mois de juin. La date ciblée pour la fin du chantier était le 18 décembre, un objectif irréaliste dans le contexte actuel.

Chantier de 8 M$

Comme le rapportait Le Journal, en janvier dernier, l’échéancier projeté avait déjà été jugé beaucoup trop serré par un soumissionnaire potentiel qui estimait qu’un chantier de cette envergure, évalué à 8 M$, pourrait prendre 12 à 16 mois. 

Malgré cela, la Ville jugeait toujours son échéancier réaliste en début d’année. Un seul contrat de 865 000 $ a été accordé jusqu’à présent dans ce dossier. La firme EMS Structure avait été embauchée en février pour planifier la déconstruction de l’édifice érigé en 1949.