/finance/business
Navigation

D’Estimauville attire les promoteurs: nouveau projet de 45 M$ en cours de réalisation

Un projet de 45 M$, qui prévoit la construction de 192 logemen
PHOTO COURTOISIE Les travaux ont débuté en août dernier. Déjà, les fondations sont érigées.

Coup d'oeil sur cet article

Un projet de 45 M$, qui prévoit la construction de 192 logements, est présentement en construction dans le secteur D’Estimauville, à Québec, grâce à un partenariat entre IMDEVCO et Axcès Trigone.

Les travaux ont débuté en août dernier et la première phase du projet sera livrée en juillet 2021. « Il y a une forte demande pour ce quartier qui est en redéveloppement », note Gilles Pelletier, président d’IMDEVCO. 

Le promoteur n’en est pas à sa première expérience dans le quartier. Le projet Axcès Trigone Le Maizerets, qui compte 98 logements, à proximité du nouveau chantier, connaît « un grand succès » depuis sa construction, selon lui.

Le projet Axcès Trigone Le Maizerets
Photo courtoisie
Le projet Axcès Trigone Le Maizerets

Secteur recherché

« C’est un secteur qui est près des services, près de la ville. Les gens sont vraiment intéressés de s’établir ici », a fait savoir M. Pelletier. 

Le quartier connaît en effet un nouveau souffle depuis l’arrivée des fonctionnaires fédéraux, il y a quelques années. De plus, la CNESST inaugurera l’an prochain son nouveau siège social. C’est sans compter la construction de l’usine de 245 M$ de Medicago, qui est en cours et qui entrera en activité en 2023. 

Le projet réalisé par IMDEVCO et Axcès Trigone a été nommé le DESTIMO. Il s’agit d’un ensemble de cinq bâtiments. Durant la période de pointe, près d’une centaine de travailleurs de la construction seront à l’œuvre sur le chantier.

« On livre les phases C, D et E pour le 1er juillet 2021 et A et B pour le 1er octobre 2021 », a ajouté M. Pelletier. 

Murs végétalisés

Pour obtenir le feu vert de la Ville, les promoteurs ont dû soumettre un projet qui répond à des normes de développement durable. Le DESTIMO était en élaboration depuis deux ans.

« Les murs sont végétalisés en partie. On avait des normes d’écoquartier bien définies à respecter. Le projet a été conçu dans cet esprit-là », a ajouté M. Pelletier.

Le projet s’adresse à tous les types de clientèle, y compris les familles et les personnes retraitées.

« C’est un quartier qui devient intéressant. [...] Le site a évolué avec le temps. Il y a cinq ans, personne ne voulait investir dans D’Estimauville. Maintenant, il y a un engouement. Les gens veulent rester dans le secteur, mais dans les logements neufs », a-t-il dit.