/misc
Navigation

Le boulet du dépistage

Coup d'oeil sur cet article

Files d’attentes interminables, résultats perdus, messages contradictoires, le dépistage demeure un immense casse-tête en ce début de deuxième vague.

Ces ratés risquent de miner la confiance de la population.

La fenêtre pour régler le problème est courte. Surtout, elle dépasse le cadre strict de la lutte contre la COVID-19.

Le rapport de force des provinces face à Ottawa pèse dans la balance.

L’argent sans conditions

Vendredi, François Legault et ses homologues provinciaux sont allés à Ottawa réclamer haut et fort que le fédéral augmente massivement sa part du financement de la santé.

On connaît le refrain. Au fil des ans, la part d’Ottawa est passée de 50 % à 22 % l’an dernier. Les provinces réclament 28 milliards $ par an, sans conditions.

Certes, Ottawa a toujours aimé jouer au gérant d’estrade en santé. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La pandémie l’a forcé à se montrer plus flexible. Pour preuve, l’aide fédérale accordée pour une relance sécuritaire dans les provinces. Un financement ciblé, mais accompagné de peu de conditions.

Des 4,2 milliards déboursés pour le dépistage, Québec a reçu 675 millions. 

François Legault et ses collègues avaient à peine quitté la capitale, vendredi, que le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic Leblanc, leur répondait sourire en coin qu’il était disponible pour discuter de leurs problèmes de dépistage.

Bien sûr, l’aide ponctuelle pour la COVID n’a rien à voir avec le financement stable et à long terme de la santé.

Mais il faudra plus qu’une pandémie pour effacer de vieux réflexes politiques.

Le signal du gouvernement Trudeau est clair. Si les provinces veulent convaincre Ottawa d’augmenter le financement de la santé « sans conditions », elles devront commencer par éviter les erreurs indéfendables comme les cafouillages et les délais dans la gestion du dépistage et du traçage.

Car il y a une condition à laquelle aucun gouvernement ne peut se soustraire : l’obligation de résultat.