/opinion/columnists
Navigation

Les complotistes de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Comment expliquer qu’à Québec, le discours des complotistes semble porter davantage que dans d’autres régions, contribuant assurément à faire augmenter le nombre de cas à un niveau record et à nous plonger en zone orange?

Régis Labeaume s’est montré des plus alarmistes, hier, quant à la situation actuelle et à venir dans la région.

Il a appelé les gens à ne pas écouter «ces nouveaux gourous de pacotille, ces nano-Trump, car ils ne connaissent rien. Il faut écouter la science, la raison, elle est là», a-t-il exhorté dans son discours d’ouverture du Conseil.

La radio

À savoir pourquoi ces discours semblent porter, selon lui, plus ici qu’ailleurs, il a évoqué la radio.

«Peut-être que des médias en parlent, il faudrait que j’écoute la radio [...], a-t-il lancé. Disons qu’il y a des médias qui sont bien intéressés par ça. Mais qu’est-ce que tu veux? Il y a des propriétaires qui font de l’argent avec ça. Ça n’a pas l’air de les déranger. C’est la vie. On appelle ça le capitalisme ou l’économie libérale.»

Régis Labeaume n’a pas pointé de station en particulier. Mais nul besoin de chercher loin pour constater que depuis le début de la pandémie, CHOI FM se fait la courroie de transmission par excellence des complotistes. 

On peut y entendre leurs porte-parole plus souvent qu’à leur tour, certains comme Éric Duhaime y étant même devenus chroniqueurs réguliers.

Il suffit de visionner les grands titres sur leur site web pour constater à quel point la station fait ses choux gras des plus ridicules théories complotistes.

Dans le mur 

Or malheureusement, ce discours insensé porte chez un certain pourcentage de la population qui se fait ensuite un devoir de ne pas respecter les consignes parce qu’eux, ils l’ont l’affaire.

Ces gens forts sur les insultes, mais extrêmement faibles sur les arguments, croient connaître la vérité, peu importe la science, tout comme ces animateurs sans vergogne qui agissent en irresponsables.

En présence d’un virus aussi contagieux, les effets sont vite dévastateurs.

Déjà, le maire de Québec s’inquiétait cet été pour l’économie et les commerçants. Il disait hier que si on n’est pas plus vigilants, on s’en va dans le mur.

Au bout du compte, c’est la grande majorité des gens, qui respectent les consignes et qui sont prudents, qui paient et qui vont continuer de payer pour ces impertinents.