/finance/business
Navigation

Achat par Air Canada: la transaction d’Air Transat plus que menacée

Coup d'oeil sur cet article

Pour une quatorzième journée de suite, l’action d’Air Transat a continué de plonger en bourse, mercredi, une série noire qui n’était pas survenue depuis la crise de 2008 pour l’entreprise aérienne. 

Depuis janvier, l’action est passée de 16 $ à 3,84 $, mercredi vers midi. Une personne qui détenait 1000 $ d’actions en début d’année n’en détient plus que pour 236 $.

Aujourd’hui, Transat ne vaut plus que 147 millions $.

L’an dernier, Air Canada avait offert 720 millions $, soit l’équivalent de 18 $ par action, pour faire l’acquisition de Transat.

Les milieux financiers s’attendent donc à ce que la transaction avorte, ou soit du moins renégociée à un prix inférieur aux 18 $ initialement offerts.

Vers un nouveau modèle?

L’ancien numéro deux de la Caisse de dépôt et placement du Québec Michel Nadeau exhorte le gouvernement à réfléchir à un nouveau modèle et même à s’impliquer dans la structure d’actionnaire de l’entreprise.

«Québec doit être présent. Le ministère des Transports doit être présent dans ce domaine-là. Malheureusement, le transport aérien c'est le parent pauvre du Québec. Mais je pense qu’on devrait démarrer un intérêt pour le transport aérien», a-t-il affirmé.

Michel Nadeau croit que cette participation devra se faire avec d’autres acteurs.

«Je pense que ce serait une prise de participation avec la Caisse, avec le Fonds de solidarité, Desjardins, d’autres joueurs. Essayer de développer un modèle, ce n’est pas facile», a-t-il dit.