/news/green
Navigation

Fleuve Saint-Laurent: le manque d’oxygène affecte une zone de plus en plus importante

Coup d'oeil sur cet article

Le manque d’oxygène dans les eaux du fleuve Saint-Laurent affecte une zone de plus en plus vaste. C’est le constat de scientifiques qui se trouvent actuellement à bord du navire de recherche Coriolis II.

«Déjà, des choses se sont révélées à nous, on est très enthousiastes, très excités», a indiqué mercredi Marie-Pier St-Onge, chef de la mission Odyssée Saint-Laurent, qui regroupe des scientifiques de six institutions travaillant sur 12 projets de recherche. Ils œuvrent à bord du laboratoire flottant qui a fait escale mercredi à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Une découverte importante de l’équipe de scientifiques est l’ampleur du phénomène d’hypoxie. Cet appauvrissement des eaux du fleuve Saint-Laurent en oxygène est déjà connu, mais il semble affecter des zones de plus en plus importantes.

«Il n’y avait pas vraiment de données qui avaient été prises à la fin de l’été. Là, on constate que ce phénomène d’hypoxie est plus vaste qu’on l’imaginait. Il se rend plus loin. Ce qu’il reste à savoir, c’est si c’est une variabilité naturelle ou si c’est le phénomène qui prend de l’ampleur», a précisé Marie-Pier-Onge.

Un autre volet de la mission scientifique est l’acquisition de données dans les zones industrialo-portuaires de Baie-Comeau, Port-Cartier et Sept-Îles. L’eau et les sédiments y sont analysés.

«On fait de l’échantillonnage pour connaître la qualité des sédiments. Plusieurs équipes à bord font d’autres projets de recherche avec d’autres types d’échantillonnages. Si on est à Sept-Îles, c’est pour poursuivre les travaux de l’Observatoire [de veille environnementale de la baie de Sept-Îles] qui a débuté en 2013», a expliqué Viridiana Jimenez, directrice adjointe du Centre d'expertise industrialo-portuaire.

Cet organisme, associé à plusieurs universités, souhaite implanter des observatoires environnementaux dans des milieux maritimes du Québec dans un but de conservation des écosystèmes.