/opinion/columnists
Navigation

Radio épicentre

Coup d'oeil sur cet article

Beaucoup de gens se demandent comment Québec a pu devenir l’épicentre de l’épidémie de COVID-19 et comment Chaudière-Appalaches, moins densément peuplée que les autres régions en zone orange, peut être aussi affectée.

Ça tient sans doute à plein de facteurs, mais une chose qu’il y a ici qu’il n’y a pas ailleurs, c’est une radio qui ouvre les ondes publiques aux conspirationnistes.

Pas de sources

À Radio X, l’animateur du matin, Dominic Maurais, reçoit Ken Pereira pour parler 5G et Bill Gates. Il l’encourage en disant que tout ce qu’il dit relève des faits. Avant-hier, il traite Geneviève Guilbault de matrone en chef, mot qui dans son sens négatif qualifie une femme grosse et vulgaire ou une avorteuse illégale.

Le midi, Jeff Fillion recevra Alexis Cossette-Trudel, le type qui dit que les États-Unis sont dirigés par des pédosatanistes. Sans appuyer ses dires, Fillion prétend que les événements ont jusqu’ici donné raison à Cossette-Trudel.

On reçoit un individu nommé simplement Olivier, dont on ignore l’expertise, qui affirme que la moitié des cas sont des faux positifs, comme l’aurait admis « l’équivalent d’Arruda en Alberta », sans qu’on nous cite la moindre source à ce sujet. (J’ai fait « mes propres recherches ». Rien trouvé.)

Futés et lâches

Fillion et Maurais sont futés... et plutôt lâches. Officiellement, on prétend appliquer les règles de santé publique, mais on donne la parole à plein de coucous qui disent qu’il n’y a pas de pandémie. 

On joue sur la ligne, en confondant temps de contagiosité et délais d’incubation, histoire de semer la confusion probablement consciemment, à moins d’être juste ignorant. On prétend que le nombre de cas augmente parce qu’on teste plus, alors que les chiffres montrent que la proportion de tests positifs monte aussi.

À la fin, si ça va mal à Québec et à Lévis, ce n’est certainement pas juste à cause de Radio X. Cela dit, si on doit fermer à nouveau des commerces, ce serait bien que ceux qui y placent encore de la pub se rappellent qu’elle n’aura pas fait partie de la solution.