/portemonnaie/job
Navigation

Fin de la PCU: voici les détails des nouvelles prestations du gouvernement fédéral

Fin de la PCU: voici les détails des nouvelles prestations du gouvernement fédéral
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Fini la PCU, dites maintenant bonjour à l’assurance-emploi modifiée, la PCRE, la PCMRE et la PCREPA! Avec la PCU qui se tarira le 27 septembre, le gouvernement fédéral a déposé, aujourd’hui, un projet de loi pour assurer une aide financière aux Canadiens grâce à trois programmes qui s’ajouteront à l’assurance-emploi.

Voici les détails de tout ça.

Assurance-emploi modifiée  

À compter du 27 septembre (ce dimanche!), Ottawa prévoit que trois des quatre millions de prestataires de la PCU se tourneront vers l’assurance-emploi, dont les critères d’admissibilité ont été assouplis. 

Le programme d’assurance-emploi sera désormais accessible après 120 heures travaillées, et ce, peu importe le taux de chômage dans la région habitée par le prestataire. Les chômeurs recevront non pas 400$ (tel qu’évoqué initialement), mais plutôt 500$ par semaine, et ce, pour une durée de 26 semaines.

Ceux et celles qui n’auront pas accès à l’assurance-emploi pourront compter sur trois nouvelles prestations annoncées dans le projet de loi C-2 plus tôt aujourd’hui.

PCRE  

La Prestation canadienne de relance économique (PCRE) permettra à son bénéficiaire de travailler tout en recevant des versements de 500$ par semaine durant un maximum de 26 semaines, avec échéance le 26 septembre 2021. 

Cela dit, si le revenu annuel du travailleur dépasse les 38 000$, celui-ci devra rembourser 50 cents pour chaque dollar reçu par la PCRE.

PCMRE  

Le fédéral propose aussi la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) pour des travailleurs qui sont infectés par la COVID-19 ou qui doivent se placer en isolement. Une personne ayant recours à cette prestation pourra recevoir 500$ par semaine, et ce, pour une durée maximale de deux semaines. 

PCREPA  

Dans un même ordre d’idées, la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) sera accessible pour des personnes qui doivent s’occuper d’un enfant dont l’école ou la garderie est fermée en raison du coronavirus ou d’une personne à charge dont l’établissement de soins est fermé pour les mêmes raisons. Certains critères d’admissibilité sont détaillés sur le site officiel du gouvernement

Attention: avant toute chose, le projet de loi C-2 doit être adopté officiellement.

«Nous sommes en attente de l’adoption de la loi visant [ces prestations] par la Chambre des communes et le Sénat. De plus amples détails seront communiqués sous peu», peut-on lire sur le site officiel du gouvernement fédéral.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux